16 février 2011 / 10:51 / il y a 7 ans

Le suisse Clariant acquiert son concurrent allemand Süd-Chemie

* Le rachat valorise la société à deux milliards d'euros, dont 600 mlns de dette

* Retour aux bénéfices pour Clariant en 2010

* Le titre chute de plus de 10%, l'acquisition jugée trop chère

par Robin Bleeker

ZURICH, 16 février (Reuters) - Le groupe suisse de spécialités chimiques Clariant CLN.VX a annoncé mercredi l'acquisition de son concurrent allemand Süd-Chemie SUCG.DE pour une valeur totale de 2 milliards d'euros, dette comprise.

Clariant, dont c'est la plus grosse acquisition depuis dix ans, a annoncé dans un communiqué qu'il rachèterait les 50,4% détenus par One Equity Partners et 46% à la famille actionnaire, ce qui lui permettra de détenir près de 95% du groupe allemand.

Le financement de l'opération comprend une augmentation de capital de près de 400 millions de francs suisses (306,5 millions d'euros).

L'action Clariant chutait de 11,97% à 15,37 francs, à des plus bas de quatre mois, après cette annonce, le marché jugeant Süd-Chemie trop cher payé.

"Je n'aime pas le prix, c'est trop cher, et je n'aime pas le timing", commente un courtier basé à Zurich.

L'acquisition, qui renforcera la présence de Clariant sur les marchés émergents, sera relutive sur le bénéfice de Clariant dès 2013, a précisé le directeur général Hariolf Kottmann, lors d'une conférence téléphonique.

En achetant Süd-Chemie, Clariant coiffe au poteau son rival japonais Mitsui Chemicals (4183.T). D'autres sociétés telles que le conglomérat américain Honeywell (HON.N) et Mitsubishi Chemical (4188.T) s'étaient retirés de la compétitition.

Selon Patrick Rafaisz, analyste auprès de la banque Vontobel, "l'acquisition de Süd-Chemie permet une expansion dans un secteur d'activité très intéressant, mais à un prix très élévé".

Süd-Chemie, leader dans le secteur des catalyseurs et dans le domaine des absorbants, opère à l'échelle mondiale, avec une stratégie de niche. Il fournit un grand nombre de compagnies pétrochimiques du Moyen-Orient, notamment Saudi Basic Industries Corp (SABIC) (2010.SE), numéro un mondial du secteur.

Clariant a par ailleurs annoncé mercredi son retour aux bénéfices en 2010. Il a signé un résultat net de 191 millions de francs suisses après une perte nette de 194 millions en 2009, alors que les analystes s'attendaient à 129 millions seulement.

Le chiffre d'affaires annuel a de son côté progressé de 8% sur un an à 7,12 milliards de francs, en phase avec le consensus des analystes interrogés par Reuters.

Le cash flow opérationnel a diminué à 642 millions de francs contre 757 millions en 2009. Le groupe proposera une nouvelle fois à ses actionnaires de renoncer à tout dividende.

Pour 2011, le groupe bâlois s'attend à un environnement d'affaires stable et à une croissance avant tout dans les marchés émergents. Après une courte détente au second semestre 2010, les prix des matières premières devraient probablement augmenter à nouveau cette année, a-t-il ajouté.

Edité par Pascal Schmuck et Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below