16 février 2011 / 07:03 / dans 7 ans

LEAD 2 ING a pour priorité de rembourser l'Etat

* Bénéfice net inférieur au consensus au T4

* Projette deux IPO pour l‘assurance

* Explore ses options stratégiques pour l‘assurance en Amérique latine

AMSTERDAM, 16 février (Reuters) - Le bancassureur néerlandais ING ING.AS a fait savoir mercredi que son objectif premier était de rembourser l‘Etat et a fait état d‘un bénéfice net en deçà du consensus au quatrième trimestre.

ING opérera par ailleurs une scission de ses opérations d‘assurance aux Etats-Unis, en Europe et en Asie par le biais de deux introductions en Bourse distinctes.

Le groupe financier procède à des cessions d‘actifs pour rembourser les aides publiques versées pour le renflouer au plus fort de la crise financière en 2008.

L‘Etat néerlandais avait débloqué près de 40 milliards d‘euros en 2008 pour venir au secours de son système financier en renflouant le capital des groupes ING, Aegon (AEGN.AS), SNS Reaal SR.AS et en nationalisant ABN Amro [ABNNL.UL].

ING, qui a publié mercredi des résultats conformes aux attentes, doit encore rembourser 7,5 milliards d‘euros à l‘Etat néerlandais, charges incluses. Il avait reçu une aide de 10 milliards d‘euros et en a remboursé la moitié.

“Sur l‘année 2010, nous avons généré un surplus de capital de 5,9 milliards d‘euros, ce qui nous donne une certaine souplesse pour rembourser l‘Etat néerlandais”, a dit le directeur financier d‘ING, Patrick Flynn, à Reuters Insider.

“Nous avons des accords avec l‘Etat néerlandais. Nous discutons avec lui et je suis plutôt confiant dans notre capacité à rembourser (...) un montant significatif cette année”, avait déclaré plus tôt à des journalistes, Jan Hommen, le directeur général du groupe.

CESSIONS DANS L‘IMMOBILIER

Il a précisé que les introductions en Bourse prévues seraient probalement réalisées l‘an prochain, repoussant ainsi leur calendrier, et Patrick Flynn a ajouté que la cession stratégique des activités d‘assurance ne pouvait être exclue.

Jan Hommen avait déjà indiqué que ces opérations permettraient à ING d‘obtenir une meilleure valorisation et de lever davantage de fonds pour ses actifs dans l‘assurance dont la valeur comptable combinée s’élève à 21 milliards d‘euros.

Pour ce qui concerne ses opérations d‘assurance en Amérique latine, ING dit qu‘il “explore ses options stratégiques”.

Le groupe a déjà cédé plusieurs activités non stratégiques pour rembourser l‘Etat néerlandais. Il a annoncé mardi la cession de la plupart de ses activités de gestion immobilière pour un milliard de dollars au courtier immobilier CB Richard Ellis (CBG.N). [ID:nLDE70G1IZ]

La vente des activités de banque privée en Asie au groupe de Singapour Oversea-Chinese Banking Corp COBC.SI en janvier 2010 a été l‘une des plus importantes jusqu’à présent, rapportant 1,5 milliard de dollars. Il avait également perçu 395 millions d‘euros de la vente de sa participation dans le taïwanais Fubon Financial Holding (2881.TW).

ING poursuit par ailleurs son désengagement de la gestion immobilière en Australie. Un consortium mené par l‘australien Goodman Group (GMG.AX) a fait une offre pour sa filiale cotée en Australie ING Industrial Fund IIF.AX.

Le groupe a fait état d‘un bénéfice net de 433 millions d‘euros au quatrième trimestre 2010, alors que le consensus des analystes donnait 502 millions d‘euros.

En revanche, ajoute-t-il, les résultats hors éléments liés aux marchés sont conformes voire supérieurs au consensus.

Gilbert Kreijger, Florent Le Quintrec français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below