Grèce - Geniki, filiale de SocGen, annonce de lourdes pertes

mardi 15 février 2011 17h57
 

ATHENES, 15 février (Reuters) - Geniki Bank GHBr.AT, détenue en majorité par Société Générale (SOGN.PA: Cotation), a annoncé mardi avoir plus que triplé ses pertes l'année dernière en raison de l'aggravation de la situation économique en Grèce.

La banque rachetée en 2004 par le groupe français, a perdu 411 millions d'euros en 2010 contre une perte de 109,5 millions en 2009.

"La détérioration sensible de l'environnement économique a affecté la qualité de notre portefeuille de prêts", explique Geniki dans un communiqué.

Le produit intérieur brut de la Grèce s'est contracté de 4,5% l'année dernière en raison notamment du programme d'austérité mis en oeuvre par Athènes à l'instigation du Fonds monétaire internationale (FMI) et de l'Union européenne.

Les provisions pour pertes sur crédit ont grimpé à 415,2 millions d'euros contre 139,6 millions en 2009.

La participation de SocGen dans Geniki a grimpé en novembre à 88,4%, contre 53,9% précédemment, conséquence de sa recapitalisation de la banque française.

SocGen n'est pas la seule banque française à rencontrer des difficultés en Grèce. Emporiki Bank CBGr.AT, filiale de Crédit agricole (CAGR.PA: Cotation), a publié la semaine dernière une perte annuelle de 874 millions d'euros en 2010, ce qui représente une hausse de 50% par rapport à 2009. (voir [ID:nLDE71A1WE])

La Société Générale publie ses résultats 2010 mercredi.

(Harry Papachristou, Nicolas Delame pour le service français, édité par Matthieu Protard)