15 février 2011 / 06:47 / dans 7 ans

RPT LEAD 4 Danone résiste à la hausse des matières premières

* ROC 2010 à 2.578 millions d‘euros (+7,1%), CA de 17.010 millions (+6,9%)

* Objectif de hausse de 6% à 8% des ventes 2011

* Hausse du prix du lait de 5% à 8% en 2011

* Vers une augmentation de 2% à 2,5% des prix des produits laitiers frais en France

* Le titre gagne plus de 3%, plus forte hausse du CAC 40

(Actualisé avec conférence de presse)

par Noëlle Mennella

PARIS, 15 février (Reuters) - Danone (DANO.PA) a dit mardi aborder 2011 avec confiance malgré la forte hausse des coûts des matières premières qu‘il devrait encore subir cette année mais qui ne l‘a pas empêché de dépasser ses objectifs en 2010 grâce à un niveau d’économies record.

Le numéro un mondial des produits laitiers frais et de l‘eau en bouteille est parvenu en 2010 à dégager une marge opérationnelle courante en hausse de trois points de base à 15,16% malgré une hausse d‘environ 10% du coût des matières premières.

“Crise ou pas crise on arrive toujours à sortir notre épingle du jeu”, a déclaré Franck Riboud, le président de Danone, au cours d‘une conférence de presse.

Il a précisé que le renchérissement des matières premières avait été compensé l‘an dernier par des économies de plus de 500 millions d‘euros.

Danone, dont les marques vont des yaourts Activia aux eaux Evian, prévoit pour 2011 une légère progression de sa marge opérationnelle courante d‘environ 0,20%.

Cette hausse, résultant des synergies d‘intégration d‘Unimilk, ne se matérialisera qu‘au second semestre car la coentreprise entre Danone et Unimilk dans les produits laitiers frais en Russie n‘a commencé à opérer qu‘au 1er décembre 2010. (voir [ID:nLDE65H043])

LA COMPÉTITIVITÉ SERA MAINTENUE

Danone anticipe cette année une hausse de l‘ensemble de ses coûts de matières premières et d‘emballage de 6% à 9% en moyenne, avec une forte progression au premier semestre du fait de la base de comparaison avec 2010.

Pierre-André Terisse, le directeur financier du groupe, a précisé que la seule hausse du prix du lait serait de 5% à 8%.

“En face de cela, comme en 2010, nous allons maintenir la productivité à des niveaux très élevés équivalents à 2010 et nous utiliserons le levier prix en veillant bien à protéger notre compétitivité”, a-t-il dit.

Le programme “Reset”, visant une croissance des volumes, a permis au groupe de réduire “son gap de prix par rapport à la concurrence” et lui donne aujourd‘hui “davantage de flexibilité” dans ce domaine, a-t-il assuré.

C‘est ainsi qu‘en France, Danone envisage d‘augmenter de 2% à 2,5% les prix de ses produits laitiers frais après négociations avec la grande distribution, a déclaré Franck Riboud.

“C‘est nous qui fixons nos tarifs”, a-t-il ajouté, observant que malgré cela Danone, dont les prix ont baissé depuis deux ans, “restera compétitif”.

Pour 2011, le groupe, également présent dans la nutrition infantile et à visée médicale, vise une croissance de son chiffre d‘affaires en données comparables de 6% à 8%, après celle 6,9% réalisée en 2010 alors que le groupe avait tablé sur une progression d‘au moins 6%.

En Bourse, l‘action Danone s‘adjugeait 3,38% à 45,435 euros à 14h50 après ces résultats et perspectives jugés satisfaisants, ce qui en faisait la plus forte hausse du CAC 40, lui-même en hausse de 0,3%.

A ce niveau de cours, qui fait ressortir une capitalisation boursière de plus de 29,4 milliards d‘euros, le titre cède 3,4% depuis le début de l‘année, après une progression de 9,78% l‘an dernier.

“Les résultats 2010 sont très bons. Les prévisions pour 2011 sont au-dessus du lot par rapport aux concurrents. La prévision de marge pour l‘exercice en cours démontre que le groupe est plus confortable que ses pairs face à la hausse du coûts des matières premières”, commente Pierre Tegner (Oddo Securities).

DIVIDENDE DE 1,30 EURO AU TITRE DE 2010

En 2010, Danone a enregistré un résultat opérationnel courant de 2.578 millions d‘euros (+7,1% à données comparables), au regard d‘un consensus de 2.569 millions. Le bénéfice net courant s‘est chiffré à 1.669 millions (+14,2%, consensus 1.670 millions), faisant ressortir un bénéfice par action de 2,71 euros (+8,6%, consensus 2,73 euros).

Le chiffre d‘affaires a progressé de 6,9% en données comparables à 17.010 millions d‘euros (consensus 16.845 millions).

A l‘issue de l‘exercice 2010, les pays émergents représentaient la moitié de l‘activité de Danone. Franck Riboud a souligné que la croissance économique de ces pays s’échelonnait entre 14% et 20% contre à peine 1% à 3% en France, où Danone ne réalise aujourd‘hui que 11% de ses ventes.

Au titre de 2010, le groupe propose de verser un dividende de 1,30 euro, contre 1,20 euro par action un an plus tôt.

Danone a annoncé une poursuite de son programme de rachat d‘actions au premier semestre dans la limite de 500 millions d‘euros supplémentaires.

A la suite à la réception des produits de cession des participations non stratégiques dans les sociétés Huiyuan et Wimm Bill Dann, Danone a démarré en octobre 2010 une opération de rachat d‘actions pour un montant de 500 millions d‘euros. Au 4 février 2011, le groupe avait racheté 9,2 millions de titres pour un montant de 423 millions d‘euros.

* Le communiqué de Danone :

link.reuters.com/tyn97r

* Pour un graphique interactif comparant Danone et ses pairs européens :

r.reuters.com/bus77r

* Données financières sur Danone :

link.reuters.com/gup97r

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below