11 février 2011 / 07:19 / dans 7 ans

LEAD 4 Total - Le T4 en hausse, les investissements vont croître

* Budget d‘investissement de $20 mds pour 2011

* Démarche plus “audacieuse” dans l‘exploration

* Net ajusté +23% au T4, production +0,4%, dividende stable

* Le prix du baril va “rester ferme” /PDG

* Lindsey cédée “le plus rapidement possible”

(Actualisé avec interview de Margerie au JDD §12, cours de clôture)

PARIS, 11 février (Reuters) - Total (TOTF.PA) a publié vendredi des résultats en hausse au titre du quatrième trimestre 2010, une nouvelle fois portés par le renchérissement du pétrole, et prévoit d‘augmenter de deux milliards de dollars ses investissements cette année.

La troisième compagnie pétrolière européenne par la capitalisation boursière, derrière Royal Dutch Shell (RDSa.L) et BP (BP.L), précise que son budget d‘investissement pour 2011 s’établit à 20 milliards de dollars, contre 18 milliards en 2010.

Total souligne que 80% de ce montant sera consacré à l‘amont et que son budget d‘exploration sera porté à 2,1 milliards de dollars, contre 1,8 milliard en 2010.

Le groupe compte mettre en oeuvre “une démarche plus audacieuse et diversifiée (dans l‘exploration) afin de réaliser des découvertes de taille plus importante”.

“On a des prix du pétrole qui sont fermes et qui vont le rester (...). A 100 dollars, il y a une certaine limite qu‘il ne serait pas sain de dépasser, en tout cas à court et moyen terme”, a estimé le PDG Christophe de Margerie, lors d‘une conférence de presse.

En termes de production, il a indiqué que Total visait toujours une stabilité cette année et qu‘il souhaitait atteindre une hausse de 2% par an en moyenne sur la période 2010-2015.

Christophe de Margerie a également dit que Total discutait avec au moins deux repreneurs potentiels pour sa raffinerie britannique de Lindsey, et qu‘il n‘avait pas encore engagé de négociations exclusives sur ce dossier, confirmant des informations obtenues par Reuters en janvier. (voir [ID:nLDE70N20G])

L‘opération se fera “le plus rapidement possible”, a-t-il ajouté.

Depuis le début de l‘année, “l‘environnement du raffinage européen reste (...) difficile avec des marges en retrait par rapport à celles du quatrième trimestre 2010”, a également souligné Total.

Globalement, le groupe compte poursuivre “ses acquisitions d‘actifs ciblées et ses cessions d‘actifs non stratégiques”.

ACQUISITIONS CIBLÉES

Interrogé sur les risques pour Total d‘une possible extension des crises politiques de Tunisie et d‘Egypte à d‘autres pays producteurs de pétrole de la région, Christophe de Margerie a répondu : “Si les choses devaient s‘aggraver, on étudierait les situations une par une (...). On sait travailler dans des endroits difficiles. Partir, c‘est vraiment la décision finale. Il est important de se mettre en position de pouvoir rester, et nous savons le faire.”

“Les tensions politiques en Côte d‘Ivoire sont plus préoccupantes pour Total”, dit-il encore dans une interview dans le Journal du Dimanche à paraître samedi.

Hors exceptionnels, le bénéfice net de Total s‘est élevé à 2.556 millions d‘euros au quatrième trimestre (+23%), en phase avec les 2.553 millions attendus par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters, pour un chiffre d‘affaires de 40.157 millions (+11%).

Le bénéfice net atteint 2.030 millions d‘euros (-2%) en incluant un effet de stock après impôt positif de 283 millions d‘euros et d‘autres éléments non récurrents qui ont eu un impact négatifs de 809 millions, notamment des dépréciations exceptionnels d‘actifs de raffinage en Europe.

Shell (RDSa.L) et BP (BP.L) ont respectivement annoncé une hausse de 5% et une baisse de 9% de leur production au quatrième trimestre. Total a enregistré une progression de 0,4% à 2,387 millions de barils équivalent pétrole par jour, soit un niveau conforme aux 2,388 millions attendus par les analystes interrogés par la rédaction de Reuters.

“Les résultats de Total se situent au sommet de la fourchette de consensus et démontrent des performances meilleures de Shell et BP dans l‘amont et l‘aval”, estime dans une note Jean-Luc Romain, analyste chez CM CIC.

A la Bourse de Paris, l‘action Total a terminé vendredi en baisse de 0,07% à 43,4450 euros tandis que le CAC 40 .FCHI a progressé de 0,15%. Le titre a gagné plus de 9% depuis le début de l‘année, après un recul de 11,9% en 2010.

Total propose un dividende de 2,28 euros par action au titre de 2010, stable par rapport à celui versé au titre de 2009.

Sur l‘ensemble de 2010, le groupe a enregistré un résultat net ajusté de 10,3 milliards d‘euros (+32%) et un bénéfice net part du groupe de 10,6 milliards (+25%), tandis que sa production a atteint 2,378 millions de barils équivalent pétrole par jour, en hausse de 4%.

Le groupe souhaite toujours maintenir entre 25% et 30% son taux d‘endettement, qui s’élevait à 22% à fin 2010.

* Le communiqué de Total :

link.reuters.com/gec97r

* Les résultats de BP [ID:nLDE71009Y]

* Les résultats de Shell [ID:nLDE7120V4]

Benjamin Mallet, Mathilde Cru, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below