10 février 2011 / 09:58 / il y a 7 ans

LEAD 2 Air France-KLM chute en Bourse après son profit warning

* La compagnie a abaissé son objectif de Rex annuel

* Les facteurs d‘insécurité liés à la Tunisie, l‘Egypte et la Côte d‘Ivoire pèseront au T1

* Le groupe a pâti des surcapacités en Amérique du Nord

* Le titre est la plus forte baisse du SRD

(Actualisé avec la conférence téléphonique)

PARIS, 10 février (Reuters) - Air France-KLM (AIRF.PA) chute en Bourse jeudi après avoir abaissé son objectif de résultat d‘exploitation annuel sous l‘effet conjugué des intempéries, des facteurs d‘insécurité sur plusieurs destinations et des grèves de l‘automne dernier en France.

La première compagnie européenne a indiqué mercredi soir que le résultat d‘exploitation de l‘exercice 2010-2011 courant jusqu‘au 31 mars serait positif mais inférieur à son objectif de plus de 300 millions d‘euros affiché en novembre dernier. (voir [ID:nLDE7182BM])

Le directeur général Pierre-Henri Gourgeon a déclaré lors d‘une conférence téléphonique que le groupe avait particulièrement pâti de surcapacités en Amérique du Nord.

Il a anticipé une croissance d‘environ 6% des capacités pour la saison d’été, conforme aux tendances habituelles.

Le titre de la compagnie franco-néerlandaise chutait de 6,83% à 12,68 euros à 12h15, sous-performant sa concurrente directe Lufthansa (LHAG.DE), en recul de 3,1% à Francfort. L‘action Air France-KLM signait la plus forte baisse du SRD.

Natixis Securities a abaissé son objectif de cours sur le titre Air France-KLM de 18 à 15,5 euros, maintenant sa recommandation à l‘achat.

CM-CIC, lui aussi à l‘achat, a confirmé son objectif à 18 euros, jugeant les défis importants mais les réponses du groupe “tangibles”.

“Malgré les nombreux aléas auxquels est régulièrement confronté le secteur aérien et donc AF-KLM, nous continuons de penser que le redressement en cours de la profitabilité du groupe est durable”, écrit l‘intermédiaire dans une note.

INCERTITUDES

Les facteurs d‘insécurité sur certaines destinations comme la Tunisie, l‘Egypte et la Côte d‘Ivoire pèseront sur les recettes de la période janvier-mars et le groupe chiffre à 100 millions d‘euros l‘impact des intempéries et des grèves sur son chiffre d‘affaires du troisième trimestre et de 80 millions sur le résultat d‘exploitation.

Air France-KLM précise cependant que l‘amélioration de ses coûts hors carburant est conforme à ses prévisions et que les réservations enregistrées à ce jour à partir de la mi-mars et pour les mois suivants sont “de bonne qualité”.

Pierre-Henri Gourgeon n‘a toutefois pas souhaité se montrer plus précis quant à l‘objectif du groupe pour l‘exercice.

“Je ne sais pas si la situation en Tunisie et en Egypte va évoluer bientôt ou pas. Il est plus raisonnable de reconnaître la difficulté de notre activité, en particulier pendant les mois les plus calmes”, a-t-il expliqué, citant les variations violentes des prix du pétrole qui obscurcissent la visibilité.

Il a également observé que le remplacement de deux vols quotidiens par un seul A380 EAD.PA sur certaines destinations, comme Johanessburg ou New York, permettait d’économiser plus que les 15 millions d‘euros par an et par appareil estimés auparavant par le groupe.

* Le communiqué et la présentation d‘Air France-KLM :

link.reuters.com/put87r

Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below