10 février 2011 / 06:37 / il y a 7 ans

LEAD 3 Publicis dépasse les attentes en 2010, confiant pour 2011

* Revenu de E5,42 mds en 2010, +8,3% en données organiques

* Taux de marge opérationnelle 15,8%, en hausse de 0,8 point

* Consensus Reuters: croissance organique +6,6%, marge 15,6%

* Publicis fera mieux que le marché en 2011 /Maurice Lévy

* Le titre prend plus de 4%

(Actualisé avec conférence de presse §14, cours actualisé)

par Gwénaelle Barzic

PARIS, 10 février (Reuters) - Publicis (PUBP.PA) a réaffirmé jeudi sa confiance dans sa capacité à signer une croissance supérieure à celle du marché en 2011 en dépit de bases de comparaisons plus difficiles, après avoir nettement dépassé les attentes en 2010.

Le troisième groupe publicitaire mondial, qui a profité à plein de la reprise des investissements publicitaires, a toutefois légèrement réduit son taux de distribution du dividende et repoussé à 2012 un éventuel programme de rachat d'actions ou dividende exceptionnel.

"Pour nous (...) l'impact de la crise est passé", a déclaré à des journalistes le président du directoire Maurice Lévy, qui a dit constater une amélioration de l'environnement économique.

"Il y a un climat plus optimiste. Les entreprises (...) sont prêtes de nouveau à investir", a souligné le dirigeant du groupe français, qui est en concurrence avec l'américain Omnicom (OMC.N) et le britannique WPP (WPP.L).

Sur l'ensemble de 2010, le groupe signe une croissance organique de 8,3% avec un chiffre d'affaires de 5,42 milliards d'euros, nettement supérieur aux attentes des analystes interrogés par Reuters qui tablaient en moyenne sur 6,6%.

Le groupe publicitaire, qui est le premier du secteur à annoncer ses résultats annuels, a bénéficié de la forte accélération de son activité au quatrième trimestre avec une croissance organique de 12,5%, un niveau qu'il n'avait plus atteint depuis les années 1990.

AMÉLIORATION "PROGRESSIVE" DE LA MARGE

En milieu de journée, le titre prenait 4,26% à 40,71 euros alors que l'indice paneuropéen des médias .SXMP cédait 0,52%.

"Clairement, les résultats sont très bons et cela devrait se traduire dans le cours de l'action", commentent les analystes d'UBS dans une note, tout en jugeant qu'à moyen terme "le potentiel d'un 're-rating' plus rapide que le marché reste relativement limité".

Publicis, qui a réalisé 48,5% de son chiffre d'affaires en 2010 dans le numérique et les pays à forte croissance, estime pouvoir encore accroître sa performance dans les émergents, "un des accélérateurs" sur lesquels le groupe compte s'appuyer dans les mois à venir, a indiqué Maurice Lévy.

En dépit de bases de comparaisons plus "exigeantes", il a redit que le groupe avait "de bonnes chances de continuer à surperformer (...) aussi bien en ce qui concerne la croissance que les marges", en raison notamment de son exposition forte dans le numérique qui croît à un rythme plus élevé que le reste du marché.

ZenithOptimedia, filiale de Publicis, estime à 4,6% la croissance du marché publicitaire mondial pour 2011.

Maurice Lévy n'a pas donné d'indications chiffrées concernant l'amélioration des marges, mais il a indiqué qu'elle se ferait de "manière très progressive" et dépendrait notamment du rythme des investissements.

En 2010, le taux de marge opérationnel s'est établi à 15,8%, au-dessus du consensus qui ressortait à 15,6%, malgré un bond de 19% des charges de personnel avec la reprise des recrutements et des bonus après une période de gel en 2009.

"Sur trois ans, nous avons la conviction que nous allons améliorer sensiblement les marges", a précisé Maurice Lévy lors d'une conférence de presse en indiquant qu'une accélération devrait se faire sentir en 2012-2013.

Pour 2011, il anticipe une nouvelle hausse des coûts salariaux en 2011 du fait de la pression accrue sur le recrutement de personnels, notamment dans le numérique.

PUBLICIS VEUT CONSERVER DE LA TRÉSORERIE

Fort de sa bonne performance en 2010, le groupe a dégagé un free cash flow de 646 millions d'euros et bénéficiait d'une trésorerie nette positive de 106 millions à fin décembre 2010.

Les investisseurs qui envisageaient un possible retour aux actionnaires sous la forme de rachat d'actions ou d'un dividende exceptionnel pourraient toutefois être déçus.

Bloqué à 0,60 euro les trois années précédentes, le dividende est porté à 0,70 euro au titre de 2010. Mais du fait de la hausse du bénéfice net, le taux de distribution a "de facto" légèrement diminué, passant de 30% à 27%.

Maurice Lévy, qui a réaffirmé son engagement de porter ce taux à 40%, a expliqué cette "modération" par le manque de visibilité sur l'évolution du crédit et par la volonté du groupe de conserver de la trésorerie pour des rachats d'actions.

A l'été 2012, le japonais Dentsu, son principal actionnaire avec une participation d'environ 11%, aura la possibilité de céder la totalité de ses parts, d'en vendre seulement une partie ou de les conserver.

"On va devoir se trouver prêt à toute éventualité sur notre capital", a dit le patron de Publicis. "S'il y a un besoin de faire des rachats d'actions, on sera prêt à le faire."

Au cours actuel du titre, la participation de Dentsu vaut environ 750 millions d'euros.

Réuni mercredi, le conseil de surveillance a demandé à nouveau à Maurice Lévy, à la tête de Publicis depuis près de 24 ans, de prolonger son mandat, censé expirer le 31 décembre 2011. Le groupe lui en avait fait la demande dès 2009 face aux turbulences provoquées par la crise économique.

"Je suis d'accord pour prolonger un peu. Je n'ai pas arrêté de terme précis", a dit Maurice Lévy, en soulignant que sa décision serait prise en fonction de la situation du groupe.

* Le communiqué de Publicis :

link.reuters.com/qax87r

Avec la contribution de Leila Abboud, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below