CONSENSUS Unibail-Le marché attend une nouvelle baisse de l'ANR

mardi 8 février 2011 17h02
 

 PARIS, 8 février (Reuters) - Unibail-Rodamco UNBP.PA. Résultats de
l'exercice 2010, en millions d'euros.
 Date et heure de publication : mercredi 9 février après la clôture de la
Bourse.
 Conférence téléphonique à 17h45.
 
 (Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters : 7)
           NET récurrent   BPA récurrent    ANR/Action
          (mlns d'euros)      (euros)         (euros)
 Moyenne           847            9,24             122
 Médiane           847            9,23             121
 Maximum           854            9,36             129
 Minimum           843            9,05             111
 -------------------------------------------------------------
 Exercice 2009:    836            9,19            128,2
 Variation :      +6,9%          +7,1%            -15,2%
 
 ACTIVITÉ : Unibail-Rodamco est le leader européen de l'immobilier commercial
et est présent dans 12 pays d'Europe où il est à la fois investisseur, promoteur
et gestionnaire. Le portefeuille du groupe représentait 23,3 milliards d'euros
au 30 juin 2010.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 Unibail-Rodamco a confirmé lors de la publication de ses résultats
semestriels que la croissance de son résultat net récurrent par action devrait
être comprise entre 0% et 2% en 2010, tout en dévoilant un ANR par action en
hausse de 2,2%, à 131 euros.
 Fin octobre, le groupe foncier n'avait donné aucune indication quant à ses
perspectives après avoir fait état d'un recul de 1,8% de son chiffre d'affaires
sur neuf mois, à 1.177,6 millions d'euros.
 CE QUE LE MARCHE ATTEND:
 1 - Des précisions sur le programme de 2,5 milliards d'euros de cessions
d'actifs du groupe et sur l'utilisation des fonds ainsi levés.
 2 - Des précisions sur l'évolution des loyers de ses commerçants dans un
contexte marqué par une moindre résistance du modèle reposant sur les centres
commerciaux.
 3 - Des perspectives sur la performance opérationnelle du groupe pour les
années à venir permettant de justifier la différence de valorisation avec
Klépierre
 
  (Alexandre Boksenbaum-Granier avec Daniel Andersson et le Bureau
d'Amsterdam, édité par Jean-Michel Bélot)