Thomas Cook voit un impact de £20 mlns de l'Egypte et la Tunisie

mardi 8 février 2011 09h15
 

LONDRES, 8 février (Reuters) - Thomas Cook (TCG.L: Cotation) a annoncé mardi que les événements en Tunisie et en Egypte amputeraient ses bénéfices du deuxième trimestre de quelque 20 millions de livres (23,7 millions d'euros), les voyagistes étant incités à rester à l'écart de ces deux pays.

Le groupe britannique, numéro deux du secteur en Europe, a fait cette estimation à l'occasion d'un point sur son activité du premier trimestre, clos le 31 décembre, de l'exercice 2010-2011, marqué par une hausse de 8% de son chiffre d'affaires, à 1,81 milliard de livres.

Thomas Cook a vu sa perte se réduire de 10% sur la période, à 37,3 millions de livres, par rapport à il y a un an. Les voyagistes voient généralement leurs chiffres passer dans le rouge sur la période octobre-décembre, traditionnellement la plus calme de l'année pour eux.

Dans les premiers échanges, l'action Thomas Cook était en légère hausse, progressant vers 8h05 GMT de 0,41% à 194,12 pence alors que l'indice européen des valeurs du voyage et du transport aérien cédait 0,21%.

Thomas Cook, qui transporte normalement par avion un million de passagers vers l'Egypte chaque année, a maintenu ses voyages vers les hauts lieux touristiques de la mer Rouge, dont Charm el-Cheikh et Hourghada, mais a annulé ses vols vers Louxor.

La semaine dernière, TUI Travel TT.L, numéro un européen du secteur, a évalué à 30 millions de livres l'impact de l'instabilité en Egypte et en Tunisie.

En Egypte, le mouvement de protestation pour réclamer le départ du régime en place, qui a ouvert des consultations avec l'opposition, en est à son quatorzième jour.

La Tunisie est entrée dans une période de transition après la "révolution du jasmin" qui s'est traduite par le renversement du président Zine Ben Ali.

La semaine dernière, l'action Thomas Cook a chuté de près de 10% en raison des inquiétudes des investisseurs concernant l'impact des événements dans ces deux pays méditerranéens.

* LE POINT sur la situation en Egypte [ID:nLDE70S01Z]

(Matt Scuffham, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)