February 8, 2011 / 7:46 AM / 6 years ago

LEAD 2 ArcelorMittal voit un rebond début 2011, l'action grimpe

6 MINUTES DE LECTURE

* Prévision d'Ebitda meilleure que prévu pour le T1 2011

* 2011 sera meilleur que 2010, dit le PDG

* Taux d'utilisation des capacités passera de 69 à 76% au T1

* Perte surprise au T4 2010 du fait d'élements exceptionnels

* L'action bondit d'environ 4%, plus forte hausse du CAC 40

(Actualisé avec cours §2, directeur financier §4 et §7, analystes §10)

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 8 février (Reuters) - ArcelorMittal ISPA.AS a dit mardi prévoir une reprise plus rapide que prévu de la demande et des prix pour le début de cette année, expédiant son titre à un plus haut de neuf mois malgré une perte inattendue au quatrième trimestre 2010.

Vers 9h40 GMT, l'action du premier sidérurgiste mondial bondissait de 3,742% à 28,27 euros, plus forte hausse d'un CAC 40 stable dans le même temps (-0,06%). L'indice sectoriel .SXPP reculait pour sa part de 0,43%.

Le groupe, qui représente à lui seul 6% à 7% de la production mondiale d'acier, a annoncé que son résultat brut d'exploitation (Ebitda) progresserait davantage que prévu au premier trimestre, s'établissant dans une fourchette de 2 à 2,5 milliards de dollars (1,5 à 1,8 milliard d'euros), là où les spécialistes avaient jusqu'ici tablé sur 2,15 milliards.

Selon le directeur financier Aditya Mittal, ArcelorMittal prévoit une forte reprise sur le marché américain, une croissance modérée en Chine et un restockage en Europe, même si la demande du consommateur final a peu augmenté sur le Vieux Continent.

"Si l'année 2010 a encore été difficile, nous avons constaté comme nous l'avions prévu une reprise lente et progressive qui nous a permis d'améliorer considérablement notre performance par rapport à 2009. La reprise graduelle de la demande sous-jacente se poursuit et nous prévoyons que l'année 2011 sera meilleure que 2010", déclare de son côté le PDG Lakshmi Mittal, cité dans un communiqué.

La société basée au Luxembourg voit ainsi un taux d'utilisation des capacités de 76% en moyenne au premier trimestre 2011, contre 69% sur les trois derniers mois de 2010.

Perte Inattendue Au t4 2010

"Le risque existe qu'au second semestre 2011 la vigueur observée au premier ne se maintienne pas, mais je prévois malgré tout une année meilleure dans l'ensemble", a souligné Aditya Mittal, ajoutant que le groupe augmenterait ses dépenses d'investissement de plus de 50% cette année.

ArcelorMittal a accusé une perte nette inattendue sur les trois derniers mois de 2010, de 780 millions de dollars (572 millions d'euros) contre un bénéfice de 1,1 milliard il y a un an.

Le bénéfice brut d'exploitation (Ebitda) d'ArcelorMittal sur la période est cependant ressorti à un niveau supérieur aux attentes, à 1,85 milliard de dollars contre une estimation moyenne de 1,68 milliard.

Les analystes soulignent que cette perte trimestrielle est due en grande partie à des éléments exceptionnels. Le groupe a notamment scindé ses activités d'acier inoxydable, regroupées dans une nouvelle filiale dénommée Aperam (APAM.AS).

Aperam a publié mardi des résultats pro forma en hausse, avec un bénéfice par action de 1,64 dollar en 2010, contre une perte de 1,54 dollar l'année précédente.

"Depuis le début de l'année 2011, le marché a montré des signes d'amélioration, mais les niveaux de prix devraient rester modérés tout au long de 2011 du fait de la surcapacité du secteur", a déclaré Bernard Fontana, directeur général de la nouvelle société, dans un communiqué.

L'action Aperam avançait de 0,78% à 29,73 euros.

Depuis la mi-2010, les marges des sidérurgistes sont pris en tenaille entre l'envolée des cours du minerai de fer et la stabilité, voire la baisse des prix de l'acier.

Le cours du minerai de fer a bondi de 22% depuis la mi-novembre. Dans le même temps, les prix de l'acier laminé à chaud aux Etats-Unis se sont appréciés de 49%, selon Platts, mais cette hausse ne devrait se ressentir dans les comptes d'ArcelorMittal qu'à partir du second semestre.

Le groupe, qui veut amoindrir sa dépendance aux géants miniers en développant sa propre production de minerai de fer, a dit que cette dernière devrait augmenter de 10% cette année par rapport à 2010.

Sur l'ensemble de l'année dernière, celle-ci s'est établie à 48,9 millions de tonnes, contre 37,7 millions en 2009.

Benoit Van Overstraeten et Jean Décotte pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below