RPT CONSENSUS Michelin-Rebond prévu en 2010 malgré le caoutchouc

mardi 8 février 2011 16h07
 

 PARIS, 8 février (Reuters) - Michelin (MICP.PA: Cotation). Résultats
2010 (en millions d'euros).
 Date et heure de publication: vendredi 11 février à 8h00.
 Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters:
20 pour le CA, 19 pour le résultat opérationnel et le net.
 Conférence de presse à 8h30, conférence analyste à 11h00.
 
               CA             ROP       NET
Moyenne         17.631          1.587      938
Médiane         17.631          1.577      937
Plus haut       18.276          1.814    1.116
Plus bas        16.960          1.496      721
 
 2009
(publié)        14.807            862      106
--------------------------------------------------
Variation       +19,1%         +84,1%      X9,5
moyenne
 
 ACTIVITÉ: Numéro un mondial du pneumatique avec le japonais
Bridgestone (5108.T: Cotation)
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ:
 * Michelin, dont le résultat net 2009 avait été plombé par
412 millions d'euros de charges de restructuration, table sur
une hausse des volumes de ventes de l'ordre de 12% en 2010.
 * Il vise sur l'année une marge opérationnelle proche de 9%
avant éléments non récurrents et un cash flow positif.
 * Le groupe anticipe  une augmentation des coûts des
matières premières - caoutchouc naturel et pétrole - de 600-650
millions d'euros en 2010 et de 600-700 millions en 2011.
 * Il estime que les prix du caoutchouc devraient rester
structurellement élevés jusqu'à ce que les nouvelles plantations
d'Asie du Sud-Est arrivent à maturité et puissent produire, ce
que le groupe attend pour 2012-2013.
 
 CE QUE LE MARCHÉ ATTEND:
 1 - Des prévisions pour 2011, exercice pour lequelle le
groupe a jusqu'à présent conservé le silence
 2 - Des éléments sur la capacité de Michelin à répercuter
les hausses des prix des matières premières sur ses clients en
relevant ses tarifs. Michelin a déjà annoncé en décembre un
relèvement de 5% du prix de ses pneus poids lourds en Europe
(Voir [ID:nLDE6B9091])
 3 - D'éventuels éléments sur les petites et moyennes
acquisitions que le groupe disait entrevoir à l'automne. Après
l'augmentation de capital lancée fin 2010 [ID:nLDE69K299],
certains analystes se sont demandés où Michelin allait pouvoir
investir le 1,2 milliard d'euros levé pour financer son
développement.
 
 (Gilles Guillaume, avec Michel Pires Brito, édité par
Jean-Michel Bélot)