3 février 2011 / 13:20 / dans 7 ans

LEAD 2 Merck - Le T4 meilleur que prévu, mais pas la prévision

* Objectif de BPA 2011 entre $3,64 et $3,76 (consensus $3,82)

* Prévision 2009-2013 abandonnée, revers pour le vorapaxar

* BPA T4 2010 hors exceptionnels $0,88 (consensus $0,83)

* L‘action ouvre en baisse de plus de 1% à Wall Street

par Ransdell Pierson

NEW YORK, 3 février (Reuters) - Merck (MRK.N) a annoncé jeudi une prévision pour 2011 inférieure aux attentes et a en outre retiré son objectif de résultat à long terme en raison d‘un renchérissement de ses coûts et de perspectives décevantes pour son anticoagulant vorapaxar.

Le groupe pharmaceutique américain a dégagé des résultats du quatrième trimestre meilleurs qu‘attendu, mais son pessimisme pesait sur le titre qui a ouvert en repli de 1,15% à 32,68 dollars à Wall Street.

Merck a subi une perte nette de 500 millions de dollars (364 millions d‘euros), soit -0,17 dollar par action, en raison de charges de restructuration et de dépenses de fusion.

Un an plus tôt, son bénéfice était ressorti à 6,5 milliards de dollars (+2,35 dollars par action), grâce à un profit exceptionnel lié au rachat de Schering-Plough pour 41 milliards de dollars.

Hors éléments exceptionnels, Merck affiche un bénéfice net par action de 0,88 dollar, alors que les analystes financiers attendaient 0,83 dollar selon Thomson Reuters I/B/E/S.

CHARGE DE 1,7 MILLARD DE DOLLARS AU T4

Le laboratoire a dit avoir passé une charge de 1,7 milliard de dollars au quatrième trimestre à cause d‘un revers lors des essais cliniques du vorapaxar.

Cet anticoagulant expérimental est sans doute l‘une des molécules les plus prometteuses acquises par Merck en absorbant Schering-Plough, avec des ventes possibles estimées à trois milliards de dollars par an, voire plus, pour la prévention des crises cardiaques et des accidents vasculaires cérébraux.

Mais ses perspectives de vente ont fondu le mois dernier lorsqu‘une étude a souligné qu‘il n’était pas adapté dans ce second cas en raison du risque d‘hémorragie.

Merck table sur un bénéfice par action de 3,64 à 3,76 dollars en 2011, alors que Wall Street anticipait 3,82 dollars.

Le groupe a précisé qu‘il s‘attendait à ce que ses ventes annuelles affichent un taux de croissance à un seul chiffre, situé dans la partie basse à moyenne de cette fourchette.

Après avoir annoncé en octobre une croissance de son bénéfice annuel dans le haut des taux à un chiffre sur la période 2009-2013, Merck a retiré jeudi cet objectif, évoquant le revers subi par le vorapaxar, les mesures d‘austérité en vigueur en Europe et les coûts croissants générés par la réforme de la santé aux Etats-Unis.

A l‘instar de Merck, de nombreux grands noms de la pharmacie aux Etats-Unis ou en Europe, ont livré des prévisions prudentes pour 2011. (voir [ID:nLDE70Q1SQ] [ID:nLDE70Q0JJ] et [ID:nLDE71107P])

Le laboratoire américain a indiqué qu‘il prévoyait de conclure avec le français Sanofi-Aventis (SASY.PA) leur accord de coentreprise dans la santé animale au premier semestre 2011, et non au premier trimestre comme annoncé initialement.

En regroupant leurs branches santé animale, les deux groupes doivent créer le numéro un mondial dans les traitements et vaccins vétérinaires avec un chiffre d‘affaires de 5,3 milliards de dollars (3,8 milliards d‘euros) et près d‘un tiers du marché mondial. [ID:nLDE69K2I7]

Jean Décotte pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below