1 février 2011 / 11:42 / il y a 7 ans

LEAD 1 France-La prime à la casse soutient encore le marché auto

* Immatriculations +8,2% en janvier en données brutes, +3,1% en données CJO

* Livraison des commandes passées avant la fin de la prime

* PSA +11,3%, Renault -0,8% à cause de retards de livraisons

* Infographie des immatriculations de janvier :

here

par Gilles Guillaume et Helen Massy-Beresford

PARIS, 1er février (Reuters) - Les immatriculations de voitures neuves en France ont augmenté de 8,2% en janvier, soutenues par les commandes passées avant la fin de la prime à la casse, a annoncé mardi le Comité des constructeurs français d‘automobiles (CCFA).

Les immatriculations dans l‘Hexagone sont ressorties le mois dernier à 185.603 unités. Janvier 2011 a compté 21 jours ouvrables, contre 20 l‘an dernier, ce qui laisse apparaître une hausse de 3,1% des ventes de voitures particulières à nombre de jours comparables.

“Il s‘agit majoritairement des voitures commandées l‘année dernière”, commente un porte-parole du CCFA. “C‘est un bon mois car on se compare à janvier 2010, qui était déjà bon avec la fin de la prime à 1.000 euros.”

La prime à la casse, instaurée pour aider le secteur automobile à faire face à la crise violente de la fin 2008, était initialement fixée en France à 1.000 euros. Elle a été réduite progressivement en 2010, à 700 euros le 1er janvier puis à 500 euros le 1er juillet, avant de disparaître totalement le 1er janvier 2011.

Elle devrait continuer à avoir un effet retard sur les immatriculations au cours des premiers mois de 2011 puisque celles-ci reflètent en partie les ventes de voitures commandées avant la fin de 2010 pour profiter du dispositif. Les constructeurs ont théoriquement jusqu’à la fin mars pour livrer ces véhicules.

“On va retrouver peu à peu les fondamentaux du marché, avec deux inconnues”, poursuit le porte-parole du CCFA, “le niveau de l‘activité économique pour la poursuite du rebond des ventes aux professionnels, et le moral des ménages pour dire s‘il permettra de prendre la relève du soutien de la prime à la casse”.

RETARDS DE LIVRAISON CHEZ RENAULT ET DACIA

Avec la fin des dernières aides publiques, 2011 devrait être marquée par une rechute de 10% du marché automobile français et une stabilisation à l’échelle de l‘Europe. En revanche, à l’échelle mondiale, le marché devrait enregistrer une légère croissance grâce à l‘explosion persistante de la demande dans les pays émergents.

Sur l‘ensemble de l‘année dernière, les immatriculations en France ont baissé de 2,2% à 2,25 millions d‘unités.

En janvier 2011, les ventes du groupe PSA Peugeot Citroën (PEUP.PA) ont progressé de 11,3%. En revanche, celles du groupe Renault (RENA.PA) (Renault et Dacia notamment) ont quasiment stagné (-0,8%) car les livraisons en janvier n‘ont pas pu suivre le rythme de la demande.

“Nous avons toujours un portefeuille élevé, mais le groupe a connu quelques problèmes d‘approvisionnement et constate parfois des retards de livraison”, a expliqué un porte-parole de Renault. “Le groupe travaille avec ses fournisseurs pour revenir à une situation normale.”

Ces retards ont touché des modèles particulièrement demandés, comme le 4X4 Duster de Dacia ou les Clio et Mégane de Renault.

“D‘une façon générale, sur les chiffres mensuels, il faut rester prudent sur les variations d‘une marque à l‘autre”, précise Flavien Neuvy, directeur de l‘observatoire Cetelem de l‘automobile. “Sur un mois, il est difficile de tirer des conclusions parce que cela peut très bien dépendre d‘un modèle sur lequel il y a eu beaucoup de demande et pas de livraison.”

“Une vraie tendance se voit plutôt sur plusieurs mois ou plusieurs trimestres”, a-t-il ajouté.

Les ventes de Dacia (+2,5% en janvier), la marque low cost du groupe au losange, ont par ailleurs été pénalisées par un comparatif défavorable puisqu‘elles avaient globalement doublé d‘une année sur l‘autre sur chacun des six premiers de 2010.

Au total, les immatriculations des marques françaises ont augmenté de 5,9%, tandis que celles des marques étrangères ont progressé de 11,4%.

Le marché des véhicules utilitaires a poursuivi quant à lui son rebond lié à l‘amélioration de la conjoncture économique puisque les immatriculations de camionnettes et fourgons ont augmenté de 8,6% en données brutes le mois dernier (+3,4% en données CJO), tandis que celles des poids lourds ont bondi de 56,9%.

Avec près de 4.000 nouvelles immatriculations de camions sur le mois, le marché reste cependant toujours inférieur de 1.000 unités à ce qu‘il était chaque mois avant la crise.

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below