31 janvier 2011 / 18:09 / dans 7 ans

COR France-Tekka entre en Bourse, veut lever jusqu'à E20 mlns

Au 11e paragraphe de notre dépêche diffusée le 28 janvier, bien lire 3,5 fois les ventes estimées de 2011 au lieu de 4,7 fois les ventes de 2009-2010.

* Vise l‘international, mise sur des produits moins chers

* Déficitaire en 2009-2010, CA de E12 mlns

* Valorisé à 3,5 fois le CA estimé 2011

* Croissance du CA vue à 37% par an jusqu‘en 2015, bénéfice net attendu fin 2011-2012 /Analyste

PARIS, 28 janvier (Reuters) - Tekka, spécialiste de l‘orthodontie et des implants dentaires, fera son entrée à la Bourse de Paris le 14 février, au terme d‘une offre initiale de cotation démarrée vendredi et visant à lever jusqu’à 20 millions d‘euros auprès du public.

L‘entreprise française a enregistré un déficit net de deux millions d‘euros en 2009-2010, exercice clos fin mars, pour un chiffre d‘affaires de 12,2 millions.

“Nous avons déjà été bénéficiaires, mais nous avons pris le pari de nous développer sur de nouveaux produits”, explique Thierry Rota, fondateur et PDG, qui justifie la chute de rentabilité enregistrée depuis 2005 par des coûts de développement.

Interrogé lors d‘une conférence de presse, le dirigeant n‘a pas souhaité chiffrer ses objectifs pour l‘entreprise.

Les analystes de Bryan Garnier, la banque responsable du placement, tablent sur une croissance annuelle moyenne des ventes de 37% d‘ici a 2015, et sur l‘atteinte d‘un bénéfice net à la fin de l‘exercice 2011-2012.

Créé il y a dix ans, Tekka fabrique par exemple des vis et des plaques pour la chirurgie des dents et de la mâchoire, notamment à la suite d‘accidents de la route ou sportifs.

“Tous les joueurs de l‘Olympique Lyonnais ont des plaques Tekka”, déclare Thierry Rota.

Tekka mise sur un positionnement moins cher que ses grands concurrents, parmi lesquels le leader mondial Nobel Biocare NOBN.VX et le numéro deux Straumann (STMN.S), le haut de gamme représentant aujourd‘hui plus de 60% du marché.

Des concurrents plus grands ont approché Tekka il y a un peu plus d‘un an en vue d‘un éventuel rachat, a indiqué le PDG de la société française, mais le groupe a préféré la mise en Bourse.

L‘offre publique, qui vise essentiellement à financer le développement de l‘entreprise à l‘international, valorise les titres dans la fourchette de 13,15 à 15,15 euros par action, et prendra fin le 7 février.

Elle valorise au total Tekka à 57,25 millions d‘euros, soit près de 3,5 fois les ventes estimées de 2010-2011, contre en moyenne 3 fois l‘estimation du chiffre d‘affaires 2011 d‘un échantillon de concurrents établi pas les analystes de Bryan Garnier.

Marie Mawad, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below