26 janvier 2011 / 14:10 / il y a 7 ans

LEAD 3 Boeing-L'objectif de bénéfice 2011 déçoit, recul du titre

* Prévision de BPA 2011 entre $3,80 et $4 (consensus: $4,55)

* Les livraisons 2011 resteront en deçà de celles d'Airbus

* L'action cède plus de 3% à Wall Street

(Actualisé avec commentaire d'analyste §4-5, directeur général §18 et directeur financier §13, cours, détails)

par Kyle Peterson

CHICAGO, 26 janvier (Reuters) - Boeing (BA.N) a dévoilé mercredi une prévision de bénéfice 2011 moins élevée qu'attendu, en raison d'une hausse de ses charges liées aux retraites et des retards du futur 787 Dreamliner, alors que les budgets militaires sont orientés à la baisse.

L'action du constructeur aéronautique cédait 3,46% à 69,74 dollars vers 17h25 GMT à Wall Street.

En outre, le groupe a publié un bénéfice du quatrième trimestre 2010 en repli mais conforme aux attentes des investisseurs, même si le chiffre d'affaires s'est révélé moins élevé que prévu sur la période.

"De toute évidence, l'impact négatif vient des pensions. C'est le principal problème", juge Kenneth Herbert, analyste chez Wedbush Securities, soulignant que la faiblesse des taux d'intérêt a pesé sur plusieurs programmes de retraites d'entreprises américaines.

"Clairement, le vent leur est quelque peu contraire. Et ils ne sont pas les seuls. Ils sont simplement frappés plus durement que beaucoup d'autres groupes industriels."

Boeing a dit anticiper un bénéfice 2011 compris entre 3,80 et 4 dollars par action, soit en-deçà des 4,55 dollars attendus par Wall Street.

Le concurrent de l'européen Airbus, filiale d'EADS EAD.PA EAD.DE, a précisé que cette prévision de bénéfice par action (BPA) incluait une charge de 58 cents supplémentaires par rapport à ses dépenses de pensions en 2010. Sans cette charge, l'objectif de BPA aurait été conforme aux attentes des analystes.

LE DREAMLINER "PAS EN PERTE"

Le groupe attend par ailleurs un chiffre d'affaires pour 2011 compris entre 68 et 71 milliards de dollars (49,6 et 51,8 milliards d'euros), un chiffre qui intègre les premières livraisons d'appareils Boeing 787 et 747-8.

Sa division d'aviation commerciale devrait livrer entre 485 et 500 avions cette année, dont 25 à 40 exemplaires du 787 et du 747-8.

En 2010, Boeing a livré 462 appareils, contre 510 pour Airbus, qui a déclaré mi-janvier tabler de son côté sur 520-530 livraisons en 2011. (voir [ID:nLDE70G0G1])

L'avionneur américain a annoncé la semaine dernière le report de sa première livraison du 787 Dreamliner au troisième trimestre alors qu'elle était prévue pour le premier trimestre, en raison d'un incendie d'origine électrique intervenu lors d'un vol d'essai en novembre. (voir [ID:nLDE70H1NA])

Le groupe n'a pas dévoilé combien il a investi dans ce programme, ou l'étendue du dépassement de budget à ce jour, mais son directeur financier James Bell a déclaré mercredi lors d'une conférence téléphonique que le Dreamliner n'était pas "en position de perte".

C.A. DANS LA DEFENSE EN BAISSE

Au quatrième trimestre 2010, un recul des livraisons d'avions commerciaux a pesé sur le bénéfice du groupe américain, qui est ressorti à 1,16 milliard de dollars (848 millions d'euros), soit 1,56 dollar par action, contre 1,27 milliard (928 millions d'euros), ou 1,75 dollar par action un an plus tôt.

Hors exceptionnels, Boeing a enregistré un bénéfice par action (BPA) de 1,11 dollar, conforme aux attentes de Wall Street selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Parmi ces éléments non récurrents, on trouve un accord fiscal à hauteur de 50 cents par action et une contribution exceptionnelle à une oeuvre de bienfaisance.

Boeing a annoncé ce mois-ci qu'il avait livré 116 appareils commerciaux au quatrième trimestre, contre 122 un an plus tôt. Le groupe américain a été battu sur le fil par Airbus dans la bataille des commandes d'avions en 2010, avec 644 commandes pour l'européen contre 19 de moins pour son concurrent.

"Nous abordons 2011 bien positionnés pour la croissance, avec un carnet de commande étoffé, une demande croissante pour les avions commerciaux, davantage de visibilité autour des perspectives de (la) défense nationale (américaine) et des opportunités significatives de ventes de défense à l'international", a déclaré Jim McNerney, directeur général de Boeing, dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a chuté de 8% à 16,55 milliards de dollars (12,09 milliards d'euros), alors que Wall Street attendait des ventes de 17,02 milliards (12,44 milliards d'euros), selon Thomson Reuters I/B/E/S.

La division d'aviation commerciale de Boeing a vu ses ventes dévisser de 11%, à 8,2 milliards de dollars, en raison de livraisons moins nombreuses que prévu d'appareils 777 et 747.

Le chiffre d'affaires de la division Défense, Espace et Sécurité a baissé de 5% à 3,63 milliards de dollars.

Quant au carnet de commandes de Boeing, il a progressé à 321 milliards de dollars en 2010, dont 69 milliards de nouvelles commandes.

Avec Karen Jacobs à Atlanta; Jean Décotte pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below