24 janvier 2011 / 12:31 / il y a 7 ans

LEAD 1 Eurocopter constate une reprise poussive du marché

* Les commandes civiles limitées, le militaire pénalisé par les réductions de dépenses

* Résultat opérationnel 2010 conforme aux attentes /DG

* Pas encore de reprise sur le marché civil des hélicoptères

(Actualisé avec conférence de presse et précisions)

PARIS, 24 janvier (Reuters) - Le premier constructeur mondial d'hélicoptères civils, Eurocopter, a annoncé lundi un chiffre d'affaires en hausse de 6% à 4,8 milliards d'euros malgré un marché toujours difficile, soutenu par la livraison d'hélicoptères militaires commandés avant la crise financière.

La reprise dans le secteur civil n'est toujours pas arrivée, a constaté son directeur général Lutz Bertling, lors d'une conférence de presse.

Il a toutefois prédit un bond de la demande pour des appareils lourds comme le Super Puma, qui devrait selon lui être plébiscité par l'industrie pétrolière off-shore alors que le prix du baril flirte avec les 100 dollars.

A chaque fois que le baril dépasse les 80 dollars, les groupes pétroliers engagent des investissements importants, a souligné le patron de la division du géant européen d'aéronautique et de défense EADS EAD.PA.

Eurocopter a engagé l'an dernier un programme de réductions de coûts pour faire face au ralentissement de la demande des entreprises et des services de secours pour les hélicoptères civils, qui a été aggravé par l'engorgement de l'offre de seconde main.

Si les marchés en Amérique latine, en Asie et au Proche-Orient ont été les plus rapides à sortir de la crise, l'Amérique du Nord et l'Europe en revanche devraient continuer à stagner jusqu'à la fin 2011, a pronostiqué Lutz Bertling.

La filiale d'EADS a livré 527 hélicoptères au cours de l'année 2010, contre 558 en 2009, et enregistré 346 commandes nettes, ce qui représente une très légère augmentation par rapport aux 344 commandes de l'année précédente.

Ces prises de commandes représentent 4,3 milliards d'euros contre 5,8 milliards en 2009, du fait du recul des dépenses militaires.

Le directeur général d'Eurocopter est resté prudent dans ses commentaires sur les résultats, dans l'attente de la publication des comptes annuels d'EADS en mars. Mais il a indiqué que la rentabilité opérationnelle serait conforme aux attentes et ne serait pas inférieure à la moyenne d'EADS dans son ensemble.

Tim Hepher, version française Gwénaelle Barzic, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below