19 janvier 2011 / 14:03 / dans 7 ans

LEAD 2 Goldman pénalisé par ses activités dans l'obligataire

* BPA T4 à $3,79 (consensus $3,76), contre $8,20 au T4 2009

* Produit net bancaire -10% sur un an

* Chute du produit des activités obligataires

par Jonathan Stempel

NEW YORK, 19 janvier (Reuters) - Goldman Sachs (GS.N) a fait état mercredi d‘une chute de 53% de son bénéfice trimestriel, reflétant en partie la baisse des résultats de son activité dans les produits obligataires.

Quelques minutes après l‘ouverture, Goldman abandonnait 2,44% à 170,47 dollars.

Le bénéfice après versement du dividende sur les actions préférentielles est ressorti à 2,23 milliards de dollars (1,64 milliard d‘euros) au quatrième trimestre, soit 3,79 dollars par action, contre 4,79 milliards ou 8,20 dollars par action à la même période en 2009.

Selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, les analystes anticipaient en moyenne un bénéfice par action de 3,76 dollar.

Goldman Sachs a fait état d‘un produit net bancaire en repli de 10% à 8,64 milliards de dollars (6,38 milliards d‘euros), contre 9 milliards attendus.

Le produit net des activités obligataires, de changes et de matières premières a dévissé de 39% par rapport au trimestre précédent, à 1,64 milliard de dollar, reflétant ce que la banque a qualifié de “niveaux de clientèle globalement bas”.

Le directeur général Lloyd Blankfein a néanmoins déclaré dans un communiqué que la banque constatait “des signes de croissance et d‘un renforcement de l‘activité économique” après les conditions économiques et de marché “difficiles” rencontrées pendant une bonne partie de l‘année 2010.

“Une grande partie de leur activité se compose de trading pour leur compte propre et leur banque d‘investissement. Si l‘on ne travaille que pour des clients institutionnels, les marges sont très réduites (et) il est difficile de faire un bénéfice en n’étant qu‘un intermédiaire sur des achats et ventes”, a analysé Malcolm Polley, du cabinet Stewart Capital Advisors.

“BONNE CHANCE AUX AUTRES”

“Les gens pensent que Goldman est une entreprise centrée sur sa clientèle, et ce n‘est pas le cas. C‘est une entreprise de transactions boursières.”

La semaine dernière, Citigroup (C.N) et JPMorgan Chase (JPM.N) ont également publié des produits des activités obligataires en baisse, et ce spectre planera la semaine prochaine avant l‘annonce des résultats Morgan Stanley (MS.N) et Bank of America (BAC.N).

“Si Goldman Sachs n‘a pas pu présenter une forte performance, alors bonne chance aux autres”, a commenté Simon Maughan, analyste chez MF Global à Londres. Goldman Sachs est souvent présentée comme l‘institution bancaire la plus puissante de Wall Street.

La majeure partie des bénéfices de la banque seront reversés à ses dirigeants et traders sous la forme de primes de fin d‘année.

La rémunération totale moyenne par employé de Goldman Sachs a atteint 431.000 dollars en 2010, en baisse de 14% d‘une année sur l‘autre, et le total des salaires et primes a reculé de 5%, à 15,38 milliards de dollars.

Toutefois, le ratio de la rémunération totale par rapport aux bénéfices a augmenté, passant de 35,8% en 2009 à 39,3% en 2010.

Tableau des résultats de Goldman [ID:nN18168624]

Jonathan Stempel, Jean Décotte et Gregory Schwartz pour le service français, édité par Nicolas Delame

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below