18 janvier 2011 / 14:10 / dans 7 ans

France/Centres commerciaux - Fréquentation 2010 en repli de 1,3%

* Le chiffre d‘affaires en hausse de 1,2% en 2010

* Les hypermarchés et la FNAC, grands générateurs de trafic

PARIS, 18 janvier (Reuters) - Les centres commerciaux français ont vu leur fréquentation baisser de 1,3% en 2010, pénalisés par une conjoncture économique maussade, les mouvements de grève contre la réforme des retraites et les perturbations provoquées en décembre par la neige.

L‘indice de fréquentation de ces centres, calculé par le Conseil national des centres commerciaux (CNCC), s‘est ainsi établi à 98,7 à la fin décembre.

“Ce n‘est pas si mal, compte tenu de tous les inconvénients accumulés l‘an dernier”, s‘est félicité mardi Eric Ranjard, président du CNCC, en évoquant lors d‘une conférence de presse “la crise, les grèves et la neige”.

Les centres commerciaux ont également souffert de la concurrence du commerce en ligne et des magasins de proximité, a-t-il ajouté.

Il pâtissent aussi de la baisse continue du trafic dans les hypermarchés - contre laquelle bataillent les grands distributeurs comme Carrefour (CARR.PA) ou Casino (CASP.PA) - alors que ce trafic constitue un des principaux générateurs de flux dans les centres commerciaux.

“Les centres commerciaux ont besoin de trafic et ce sont les hypermarchés et la FNAC (groupe PPR (PRTP.PA)) qui sont deux grands créateurs de flux”, a observé Eric Ranjard, qui s‘est cependant voulu confiant pour l‘avenir.

“J‘ai confiance dans la capacité des hypermarchés à évoluer, avec des unités peut-être plus petites et un recentrage sur leur métier de base, l‘alimentaire”, a-t-il ajouté.

Le CNCC, qui représente 800 centres commerciaux et parcs d‘activités dans l‘Hexagone et environ 35.000 commerces, estime en revanche que le chiffre d‘affaires du secteur a progressé de 1,2% en 2010 (données provisoires) à surface comparable, par rapport aux 117 milliards de 2009.

Cette modeste hausse - qui s‘explique par une progression du panier moyen des consommateurs - intervient après une baisse de 2,7% en 2009.

Selon les chiffres établis à la fin novembre par le CNCC, la progression des ventes a été tirée par les dépenses d‘habillement (+3,6%), suivies par celles de la beauté (+1,9%) et l‘alimentation (+0,6%), tandis que les baisses ont atteint 2,5% pour l’équipement, 1,5% pour les loisirs et la culture et 0,4% pour les services.

Le CNCC représente l‘ensemble des acteurs de l‘industrie des centres commerciaux, promoteurs immobiliers, propriétaires, investisseurs, enseignes de distribution, commerces indépendants, conseils ou associations de commerçants.

Il établit ses statistiques à partir d‘un échantillon de 157 centres commerciaux regroupant environ 8.000 commerces.

Pascale Denis, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below