Attribution imminente de la LGV Bretagne-Pays de la Loire

mardi 18 janvier 2011 13h06
 

* Bouygues, Vinci et Eiffage candidats à ce partenariat public-privé géant

* Un marché d'environ 3,4 milliards d'euros

* Paris-Rennes en train en moins de 1h30 en 2016

PARIS, 18 janvier (Reuters) - Réseau ferré de France (RFF) va annoncer ce mardi en fin d'après-midi le candidat choisi pour le financement, la conception, la construction et l'entretien de la future ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire, un marché estimé à 3,4 milliards d'euros.

Bouygues (BOUY.PA: Cotation), Vinci (SGEF.PA: Cotation) - tous deux à la tête de groupements - et Eiffage (FOUG.PA: Cotation) ont postulé à ce grand chantier qui porte notamment sur la construction de 182 kilomètres de lignes nouvelles entre le Mans et Rennes.

L'objectif, à l'horizon 2016, est de permettre aux trains de rouler à 320 km/h sur l'ensemble du trajet, de gagner 37 minutes entre Paris et Rennes et de ramener à moins d'une heure et demie la durée totale du parcours entre ces deux villes.

Le contrat, d'une durée de 25 ans, est de type partenariat public-privé. L'attributaire pressenti touchera pendant 25 ans des loyers fixes de RFF, qui restera l'exploitant.

L'État et les collectivités locales participeront à parts égales à l'investissement, pour des montants appelés à être déterminés début février.   Suite...