Russie - Le marché auto devrait continuer à fortement croître

jeudi 13 janvier 2011 18h11
 

MOSCOU, 13 janvier (Reuters) - Les ventes de véhicules neufs en Russie devraient retrouver en 2012 leur niveau d'avant la crise de quelque 2,9 millions d'unités, à la faveur d'un programme de prime à la casse mis en place par le gouvernement et d'une demande en forte hausse.

L'Association des entreprises commerciales européennes (AEB), qui comptabilise les ventes mensuelles de voitures dans le pays, voit le marché automobile atteindre les 2,24 millions d'unités cette année, soit une hausse de 17% par rapport au chiffre de 1,91 million de 2010, lui-même étant en hausse de 30% par rapport à 2009.

Il y a quelques années, tous les spécialistes du secteur voyaient la Russie rapidement supplanter l'Allemagne comme premier marché automobile européen.

Ce scénario a été remis en cause par la récession mondiale de 2009, année qui a vu les ventes automobiles russes être divisées par deux par rapport à 2008.

Moscou avait dû voler au secours d'AvtoVAZ (AVAZ.MM: Cotation), principal constructeur russe, détenu à 25% par Renault (RENA.PA: Cotation).

Il y a deux jours, AvtoVAZ a d'ailleurs fait état d'un bond de 48% de ses ventes de Lada en 2010 par rapport à 2009, grâce surtout au programme de prime à la casse. (voir [ID:nLDE70A0WW])

Les propriétaires d'un véhicule d'au moins dix ans pouvaient recevoir une remise de 50.000 roubles (1.260 euros) sur un véhicule neuf produit en Russie en échange d'une mise à la casse de l'ancien.

Tous les grands constructeurs internationaux pensent aujourd'hui que la Russie est un marché de croissance clef, en raison de la taille de sa population et du nombre de véhicules par habitant relativement faible.

(John Bowker et Gleb Stoliarov, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Gwénaelle Barzic)