EDF sort la dette de RTE en transférant la moitié de son capital

lundi 3 janvier 2011 09h32
 

PARIS, 3 janvier (Reuters) - EDF (EDF.PA: Cotation) a annoncé lundi avoir transféré la moitié du capital du Réseau de transport d'électricité (RTE) à un fonds dédié au démantèlement des centrales nucléaires.

L'opération, qui permet de sortir la dette de RTE de celle de l'électricien public, avait reçu le feu vert du conseil d'administration d'EDF le 14 décembre. (voir [ID:nLDE6BD0VS])

"L'impact financier de cette affectation est positif car elle permet d'éviter de procéder à des dotations en numéraire au portefeuille d'actifs dédiés, et ce pour un montant en valeur actuelle cumulée d'environ 2,3 milliards d'euros d'ici 2016, correspondant à 5 % de la valeur nette comptable de RTE dans les comptes consolidés d'EDF à fin 2010", précise EDF dans un communiqué.

Le fonds d'actifs "dédiés", dont EDF doit constituer un portefeuille en vertu de la loi du 28 juin 2006, doit permettre de faire face aux coûts futurs de démantèlement des centrales nucléaires existantes et de stockage des déchets radioactifs.

Dans le cadre de l'opération, EDF a rétrocédé à l'Etat deux postes sur les six qu'il occupait au conseil de surveillance de RTE, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité français.

La dette de RTE ne sera plus consolidée dans les comptes d'EDF, y compris pour l'exercice 2010, indique l'énergéticien dans le communiqué.

Le chiffre d'affaires et le résultat d'exploitation de RTE cesseront également d'être consolidés dans ses comptes à partir de l'exercice 2011 mais RTE continuera en revanche de contribuer au résultat net d'EDF.

(Gwénaelle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot)