December 2, 2010 / 5:10 PM / in 7 years

LEAD 3 Bouygues - Objectif de CA relevé, pas d'entrée dans Areva

6 MINUTES DE LECTURE

* Bouygues vise un CA de 31 milliards d'euros en 2010

* Attend au moins une stabilité du CA dans la construction et l'immobilier en 2011

* Exclut une participation directe dans Areva

* Décision sur la LGV Bretagne sans doute début 2011

(Actualisé avec conférence analystes, précisions)

par Marie Mawad

PARIS, 2 décembre (Reuters) - Bouygues (BOUY.PA) a, sans surprise, légèrement relevé son objectif annuel de ventes jeudi pour l'ensemble de ses divisions et, s'appuyant sur des carnets de commandes "solides", dit s'attendre à ce que ses activités de construction et d'immobilier soient au moins stables en 2011.

Le groupe de construction, de médias et de télécommunications a annoncé un résultat opérationnel trimestriel de 700 millions d'euros et un résultat net de 391 millions sur le trimestre écoulé, au-dessus des attentes des analystes.

Le consensus Reuters de la rédaction tablait sur un résultat d'exploitation de 617 millions d'euros et un bénéfice net de 370,5 millions.

"Une bonne activité commerciale et un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu sur les neuf premiers mois permettent de relever l'objectif de chiffre d'affaires 2010 de chacun des métiers pour un total de 31 milliards d'euros", déclare Bouygues dans un communiqué.

Le groupe visait précédemment pour 2010 une baisse d'environ 3% de ses ventes à 30,4 milliards d'euros, après une baisse de 3% en 2009.

Il avait déjà fait état le mois dernier d'une stabilité de ses ventes au troisième trimestre, à 8.412 millions d'euros, laissant attendre un relèvement de ses prévisions annuelles. (Voir [ID:nLDE6A81LN])

Toutes ses divisions - et notamment TF1, Bouygues Telecom et Colas - était alors apparues, sur neuf mois, bien positionnées pour atteindre ou dépasser les objectifs précédemment communiqués.

Interrogé sur ses attentes pour 2011, Philippe Marien, le directeur financier du groupe, a déclaré lors d'une téléconférence tabler sur des ventes au moins stables dans les segments construction et immobilier.

"Le carnet de commandes dans la construction et dans l'immobilier sont des carnets solides qui n'entraîneront pas d'éléments négatifs sur le chiffre d'affaires de 2011. Il n'y a pas de raison de penser que 2011 sera en retrait par rapport a 2010 (pour ces activités)", a-t-il déclaré.

"Pour Colas, il faut attendre le début de l'année pour avoir une bonne vision, que les collectivités locales aient voté leur budget", a-t-il ajouté.

Philippe Marien a également dit s'attendre à ce que le contrat de la LGV Bretagne-Pays de la Loire soit octroyé vraisemblablement début 2011.

Bouygues est candidat à ce grand chantier, estimé à 3,4 milliards d'euros.

"Le lauréat sera présélectionné à la fin de cette année, ou plus probablement au début de l'an prochain", a déclaré Philippe Marien. "Suivront neuf à dix mois de négociations et de préparatifs, donc dans les faits, si nous sommes retenus, l'impact sur les ventes nettes ne se fera pas sentir avant 2012."

Toute Reflexion Sur Areva a Travers Alstom

Bouygues, qui détient une participation d'environ 31% au capital d'Alstom (ALSO.PA), a vu la contribution de ce dernier à son résultat net diminuer de 9%, à 239 millions d'euros, à fin septembre.

Le coût des restructurations engagées par Alstom, attendu à 280 millions d'euros au second semestre 2010-2011, n'a pas encore été pris en compte sur cette période et aura un impact défavorable sur le résultat net de Bouygues à la fin de l'année, a précisé le directeur financier.

En réponse à une question sur la position du groupe quant à une éventuelle entrée d'Alstom dans Areva CEPFi.PA, Philippe Marien a exclu toute intervention directe du groupe Bouygues au capital du spécialiste du nucléaire.

"Comme vous le savez depuis toujours, Bouygues dit que toute réflexion autour d'Areva passe par Alstom. C'est bien évidemment Alstom qui est toujours en première ligne sur des éventuelles réflexions autour d'Areva et il n'y a pas lieu pour Bouygues d'avoir une intervention directe sur Areva quel que soit le cas de figure", a-t-il expliqué.

Contrôlé à près de 90% par l'Etat français, Areva doit procéder à une augmentation de capital de 15%, estimée entre 1,5 et 3 milliards d'euros, pour financer ses investissements.

Selon des informations du Financial Times, l'Etat a demandé à Alstom de participer à cette levée de fonds, qui devait avoir lieu avant la fin de l'année mais qui a pris du retard ces dernières semaines. (Voir [ID:nLDE6B109R])

Avant la publication des résultats, l'action Bouygues a clôturé en hausse de 1,24%, à 31,88 euros. Elle cède 12,5% depuis le début de l'année, à comparer avec une baisse de 4,8% de l'indice CAC 40 .FCHI en 2010.

Voir aussi :

* Pour le communiqué des résultats de Bouygues : here

* Areva - L'Etat dira s'il investit après un premier accord /Bercy [ID:nLDE6B10AC]

Avec Gilles Guillaume, édité par Danielle Rouquie

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below