Pas de baisse de régime en vue pour le brésilien GVT (Vivendi)

lundi 29 novembre 2010 16h27
 

PARIS, 29 novembre (Reuters) - L'opérateur télécoms brésilien GVT, filiale de Vivendi (VIV.PA: Cotation), compte maintenir une croissance rapide de son chiffre d'affaires à moyen terme à la faveur du dynamisme de l'économie brésilienne et de l'extension de son réseau haut débit.

Dans une présentation aux investisseurs, le groupe brésilien racheté l'an dernier par Vivendi prévoit pour 2014 un chiffre d'affaires dans le fixe et le haut débit supérieur à 6 milliards de reais (2,64 milliards d'euros), soit une multiplication par plus de 3,5 par rapport aux revenus dégagés en 2009.

Le numéro un brésilien des opérateurs alternatifs, qui organise jeudi une journée dédiée aux investisseurs, compte par ailleurs atteindre une marge opérationnelle ajustée supérieure à 40% en 2014 contre 39% en 2009.

Mi-novembre, la plus petite des divisions de Vivendi a relevé ses prévisions 2010 pour la troisième fois depuis le début de l'année, tablant désormais sur une hausse de 40% de son chiffre d'affaires et de 50% de son Ebitda ajusté, contre +34% et +44% précédemment. (voir [ID:nLDE6AE1Y5])

L'opérateur brésilien, qui ne contribue aujourd'hui qu'à hauteur de 9,0% aux bénéfices de Vivendi, devrait permettre au groupe de médias qui possède également 56% de SFR, de creuser l'écart avec ses concurrents dans le secteur des télécoms, estime Exane BNP Paribas.

D'ici 2012, GVT devrait ainsi représenter environ 80% à la croissance du chiffre d'affaires et du résultat opérationnel ajusté (Ebita) de Vivendi, selon les analystes d'Exane.

A 16h25, l'action Vivendi perdait 1,6% à 19,14 euros alors que le CAC 40 .FCHI cédait dans le même temps 2,09%.

(Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)