23 novembre 2010 / 07:50 / il y a 7 ans

LEAD 2 Arkema veut augmenter d'un tiers CA et Ebitda d'ici 2015

* L'Ebitda devrait dépasser un milliard d'euros en 2015

* CA attendu autour de 7,5 milliards d'euros à cet horizon

* Acquisitions ciblées générant un CA additionnel de E1 md

(Actualisé avec conférence téléphonique, réaction d'analyste, cours)

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Arkema (AKE.PA) a annoncé mardi viser une amélioration d'environ un tiers de son Ebitda et de son chiffre d'affaires au cours des cinq prochaines années, soutenu par l'innovation, la croissance rapide des pays émergents et des acquisitions ciblées.

Le premier chimiste français a précisé lors de sa jounrée investisseurs anticiper en 2015 un Ebitda de plus d'un milliard d'euros, contre 740 millions d'euros attendus en 2010, et un chiffre d'affaires d'environ 7,5 milliards, contre 5,8 milliards envisagés cette année.

Malgré ces objectifs présentés comme ambitieux, l'action cède 0,33% à 47,725 euros vers 13h00, après avoir perdu jusqu'à 2,3% en début de séance. Arkema, qui affiche une capitalisation de 2,9 milliards d'euros, a gagné 84% depuis le début de l'année.

"L'objectif d'Ebitda est plutôt prudent parce qu'ils attendent déjà 740 millions dès cette année. Si le nouvel objectif inclut des acquisitions, cela ne paraît pas très ambitieux", a précisé un analyste londonien.

La restructuration menée après la scission de Total (TOTF.PA) en 2006 étant terminée, Arkema peut désormais se fixer de nouveaux axes de croissance, a expliqué son PDG Thierry Le Hénaff lors d'une conférence téléphonique.

"Notre ambition pour les cinq prochaines années est clairement de devenir un leader mondial de la chimie de spécialités", a-t-il dit. "Il y a un certain nombre d'excellentes opportunités (dans l'innovation liée au développement durable). Grâce aux secteurs chimiques dans lesquels nous sommes, nous nous trouvons au coeur de ces évolutions".

MATÉRIAUX DE PERFORMANCE

L'innovation dans des domaines comme les bioplastiques, qui remplacent progressivement les ingrédients basés sur des énergies fossiles, ou le traitement de l'eau devrait générer un chiffre d'affaires additionnel de 400 millions d'euros au cours des cinq prochaines années, prévoit Arkema.

La croissance du groupe pour les années à venir devrait également être alimentée par des acquisitions ciblées, principalement dans les matériaux de performance, pouvant représenter un milliard d'euros environ de chiffre d'affaires additionnel.

Parmi les matériaux de performance figurent notamment les plastiques d'origine biologique résistant à des températures tellement élevées qu'ils peuvent remplacer des composants utilisés pour les conduites proches du moteur des voitures et réduire ainsi le poids des véhicules. Arkema fait face dans ce domaine notamment à Evonik Industries et EMS-Chemie (EMSN.S) EMSN.VX.

Parallèlement, Arkema compte céder de petites activités non stratégiques représentant environ 300 millions d'euros de chiffre d'affaires. Thierry Le Hénaff n'a pas souhaité préciser lesquelles.

Le groupe, dont les produits sont utilisés dans la construction, l'automobile, l'électronique, l'aérospatiale et l'industrie alimentaire, a précisé également que les pays émergents à forte croissance devraient représenter 23% de son chiffre d'affaires en 2015, contre 18% cette année.

Arkema a relevé le 9 novembre ses objectifs 2010, disant notamment viser un Ebitda d'environ 740 millions d'euros. (voir [ID:nLDE6A70VK])

Caroline Jacobs, Gilles Guillaume et Cyril Altmeyer, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below