23 novembre 2010 / 06:55 / il y a 7 ans

LEAD 3 Zodiac prêt à des coopérations industrielles avec Safran

* Zodiac pas à vendre mais prêt à coopérer dans l‘avion électrique

* Résultats au-dessus des attentes, objectifs confirmés

* Dividende maintenu à un euro/action

* Un corps étranger peut-être à l‘origine d‘un incendie dans un B787

* Le titre perd 2%

(Actualisé avec conférence de presse, cours)

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS, 23 novembre (Reuters) - Zodiac Aerospace (ZODC.PA) s‘est dit mardi prêt à envisager des coopérations industrielles avec Safran (SAF.PA), en particulier dans l‘avion électrique, tout en réaffirmant qu‘il n’était pas à vendre.

L’équipementier, qui a mieux résisté que prévu en 2009-2010 en contrôlant ses coûts, a confirmé ses objectifs de croissance à la faveur de la reprise des programmes aéronautiques, persuadé de disposer des atouts nécessaires pour se développer seul.

Le dégonflement de la spéculation liée à Safran et l‘absence de surprise spectaculaire dans les résultats annuels provoquent des prises de bénéfices sur le titre Zodiac, en recul de 2,24% à 48,74 euros vers 11h40, sous-performant Safran qui perd 0,36%. (voir [ID:nDE6AM0H5])

Zodiac, dont la capitalisation atteint 2,7 milliards d‘euros, a pris 67% en Bourse depuis le début de l‘année, contre 69% pour Safran, qui pèse 9,7 milliards, et 24% pour l‘indice européen de l‘industrie .SXNP.

Après quatre mois d‘offensive infructueuse, Safran a dû renoncer jeudi dernier à toute offre hostile pour six mois, sous la pression de l‘Autorité des marchés financiers (AMF). Cela ne referme pas le dossier pour autant, selon les analystes. [ID:nLDE6AI0K1]

L‘avion électrique, qui fait référence au remplacement progressif des systèmes hydrauliques par des systèmes électriques, était l‘argument phare avancé par Jean-Paul Herteman, le président du directoire de Safran, pour expliquer sa volonté de racheter Zodiac.

Olivier Zarrouati, président du directoire de Zodiac, s‘est déclaré mardi disposé à des discussions avec Safran dans ce domaine ou dans d‘autres, leurs relations maintenant apaisées.

“Nous ne sommes pas à vendre. Est-ce que ça nous empêche de travailler avec Pierre, Paul, Jacques ou Jean-Paul ? Nullement”, a-t-il dit à Reuters après la conférence de presse de résultats.

Les coopérations conjointes pourraient prendre la forme de celle nouée avec l‘américain Hamilton Sundstrand, filiale d‘United Technologies (UTX.N), qui a démenti récemment des rumeurs d‘intérêt pour Zodiac.

CA 2010-2011 D‘AU MOINS E2,5 MDS

Olivier Zarrouati a ajouté que Zodiac disposait d‘une taille suffisante pour être présent sur tous les marchés et travailler avec des clients jusqu‘en Chine, au Brésil ou en Russie.

“Il faut cesser de présenter Zodiac comme un nain dans ce métier”, a-t-il insisté, mettant en avant un chiffre d‘affaires de 2,15 milliards d‘euros en 2009-2010 qui pourrait dépasser 2,5 milliards en 2010-2011.

“Nous avons des succès commerciaux, une performance industrielle et une rentabilité, qu‘est-ce que vous voulez qu‘on aille chercher de plus ?”

Zodiac, qui fournit les constructeurs européen Airbus EAD.PA, américain Boeing (BA.N) et brésilien Embraer (EMBR3.SA), a dégagé un résultat opérationnel courant (ROC) de 240,4 millions d‘euros, en recul de 3,6%, et un résultat net de 148,3 millions, en baisse de 14,2%, légèrement supérieur au consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

La marge opérationnelle courante ressort à 11,2% (-0,1 point), largement au-dessus d‘un objectif initial de 8%.

Pour 2010-2011, Zodiac vise une croissance de son chiffre d‘affaires de l‘ordre de 15% hors acquisitions nouvelles et une marge opérationnelle courante comprise entre 12% et 13%, sur la base d‘un euro à 1,30 dollar.

Concernant l‘incendie survenu sur un vol d‘essai d‘un B787 il y a 15 jours, Olivier Zarrouati a estimé qu‘un corps étranger était peut-être à l‘origine d‘un départ de feu de l‘armoire électrique que Zodiac fournit à Boeing. [ID:nLDE6A900B]

Si cette hypothèse est retenue, Zodiac n‘en subira pas de conséquences et Boeing ne devrait pas être obligé de réduire fortement ses cadences de livraisons, a-t-il dit.

Zodiac a confirmé également viser une croissance organique de plus de 40% sur les trois prochaines années et une amélioration de 2,5 à 3,0 points de sa marge opérationnelle.

Le groupe a maintenu son dividende à un euro par action pour l‘exercice écoulé, réduit sa dette et réaffirmé son appétit pour des acquisitions ciblées afin de renforcer sa croissance.

Les actionnaires familiaux détiennent 32% du capital et 44% des droits de vote de Zodiac, le solde étant le flottant.

Un pacte d‘actionnaires noué en septembre rend incessible 26,8% des actions du groupe et 36,2% des droits de vote exerçables jusqu‘au 26 avril 2012. En ajoutant le soutien d‘actionnaires proches des familles, environ 29,5% du capital et 40,5% des droits de vote exerçables sont ainsi protégés.

* Le communiqué et la présentation de Zodiac :

www.zodiacaerospace.com/

Avec Gilles Guillaume, Florent Le Quintrec, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below