15 novembre 2010 / 17:20 / il y a 7 ans

LEAD 2 Vivendi confirme ses prévisions 2010 après un T3 solide

* Ebita E1.4 md au T3 (+6,0%), consensus Reuters E1.400 mlns

* CA E6,9 mds (+8,5%), consensus Reuters E6.704 mlns

* Confirme ses prévisions pour 2010 * Prévisions relevées pour Activision Blizzard et GVT

(actualisé avec la conférence téléphonique)

par Gwénaelle Barzic

PARIS, 15 novembre (Reuters) - Vivendi (VIV.PA) a publié lundi des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre, soutenus par les ventes solides de son pôle de jeux vidéos et la croissance rapide de l'opérateur télécoms brésilien GVT, racheté l'an dernier.

SFR, qui assure près de la moitié du chiffre d'affaires du groupe, affiche des résultats plus contrastés, confronté à une concurrence accrue en France, qui a provoqué une érosion des tarifs et obligé l'opérateur à augmenter ses dépenses pour retenir ses abonnés.

Le premier groupe européen de médias et de divertissement en termes de capitalisation boursière a confirmé les prévisions pour 2010 annoncées à la fin premier semestre, à savoir une croissance du résultat opérationnel ajusté (Ebita) et un résultat net ajusté au-dessus de celui de 2.585 millions réalisé en 2009.

Le groupe a en outre relevé ses prévisions pour deux de ses divisions, Activision Blizzard (ATVI.O) et GVT, qui ont enregistré des performances supérieures aux attentes au troisième trimestre.

Sur la période, Vivendi a dégagé un Ebita de 1.427 millions d'euros, en hausse de 6,0%, des ventes de 6.887 millions, en progression de 8,5%, et un résultat net ajusté de 688 millions (+6,7%).

Les 11 analystes interrogés par la rédaction de Reuters attendaient en moyenne un Ebita de 1.400 millions d'euros et un chiffre d'affaires de 6.704 millions d'euros.

Les résultats du troisième trimestre ont notamment été soutenus par la consolidation de GVT, racheté il y a tout juste un an, qui a relevé ses prévisions 2010 pour la troisième fois depuis le début de l'année. Il table désormais sur une hausse de 40% de son chiffre d'affaires et de 50% de son Ebitda ajusté, contre +34% et +44% attendus respectivement à la fin du premier semestre.

SFR RÉSISTE DANS LE FIXE

La croissance de l'opérateur brésilien ne devrait pas ralentir en 2011, a précisé le directeur financier Philippe Capron lors d'une conférence téléphonique, ajoutant que le groupe comptait accélérer ses investissements au Brésil l'an prochain.

Activision Blizzard, qui vient de lancer un nouvel épisode de son jeu à succès "Call of Duty" et qui sortira en décembre une nouvelle extension de "World of Warcraft", a de son côté relevé à 700 millions d'euros sa prévision d'Ebita en normes IFRS pour 2010, contre plus de 630 millions d'euros précédemment.

Comme prévu, le troisième trimestre a été marqué par une concurrence accrue pour SFR, notamment confronté à l'offensive commerciale lancée par son concurrent France Télécom FTE.PA. (voir [ID:nLDE6AE1Y2])

La filiale à 56% de Vivendi subit un recul de 1,0% de son Ebitda dans le mobile sur les neuf premiers mois de l'année mais elle a résisté sur le marché du fixe en conquérant 35% des nouveaux abonnés sur la période. (voir [ID:nLDE6AE1Y2])

Son chiffre d'affaires a progressé de 1,3% au troisième trimestre mais son résultat opérationnel ajusté ressort en revanche en repli de 11,0%, pénalisé par le bond de 37% sur un an des dépenses engagées pour retenir les abonnés, ce qui représente 50 millions d'euros, a précisé Philippe Capron.

Il a cependant souligné que les résultats étaient conformes aux prévisions "malgré une pression concurrentielle et réglementaire accrue sur le trimestre qui vient de s'écouler".

Universal Music Group, première maison de disque mondiale, a par ailleurs enregistré un chiffre d'affaires en hausse de 6,0% sur la période. Philippe Capron a souligné que de nouvelles restructurations et réductions de coûts étaient possibles aux Etats-Unis en 2011.

Avant la publication des résultats, l'action a clôturé en hausse de 1,46% à 20,50 euros, donnant une capitalisation boursière de 25 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, elle a perdu 1,4% alors que l'indice paneuropéen des médias .SXMP a gagné dans le même temps 12,5%.

Pour accéder au communiqué :

here

Gwénaelle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below