Draka réitère son opposition à l'offre de Nexans

jeudi 11 novembre 2010 11h51
 

* Draka rejette toujours le projet d'OPA de Nexans, a été en contact avec Flint qui veut céder sa part

* Draka fait état de progrès dans l'examen stratégique entamé après l'offre de Nexans

AMSTERDAM, 11 novembre (Reuters) - Le fabricant néerlandais de câbles Draka DRAK.AS a fait savoir jeudi qu'il estime toujours que la proposition de rachat du français Nexans (NEXS.PA: Cotation) n'est pas dans l'intérêt de ses actionnaires et qu'il étudie des alternatives à cette offre.

Nexans, leader mondial du secteur, a lancé en octobre une offre hostile à 15 euros par action, soit 731 millions d'euros sur son concurrent néerlandais, offre que Draka a rejetée en la jugeant sous-évaluée. (voir [ID:nLDE69H0CY] et [ID:nLDE69Q177])

"Nous sommes toujours d'avis que la proposition actuelle de Nexans n'est pas dans l'intérêt de nos actionnaires, et nous examinons les autres possibilités", a réaffirmé le directeur général de Draka, Frank Dorjee, dans un communiqué diffusé à l'occasion de la publication des résultats du groupe.

"Cet examen est en bonne voie, et nous informerons l'ensemble de nos actionnaires de tout développement notable", a-t-il ajouté.

Un porte-parole de Draka a par ailleurs déclaré à l'agence néerlandaise ANP que le groupe avait été en contact avec Flint Beheer, son principal actionnaire avec 48% du capital. Draka respecte l'intention de Flint de céder sa part de Draka, a-t-il ajouté.

D'un point de vue réglementaire aux Pays-Bas, Nexans doit confirmer ses intentions d'ici au 24 novembre.   Suite...