Delhaize confirme ses prévisions annuelles, hausse du titre

mercredi 10 novembre 2010 10h52
 

BRUXELLES, 10 novembre (Reuters) - Delhaize DELB.BR a maintenu mercredi ses prévisions annuelles alors que le recul de son activité aux Etats-Unis s'est ralenti et que les nouveaux magasins ouverts ont permis de stimuler le chiffre d'affaires trimestriel du distributeur en Belgique.

Ajusté des effets de change, son résultat d'exploitation a progressé de 1,2% au troisième trimestre, à 249 millions d'euros, contre 238 millions attendus par les analystes du consensus Reuters.

"La tendance positive aux Etats-Unis combinée aux performances solides en Belgique et en Grèce nous permettent de générer une marge opérationnelle solide et stable", a déclaré le directeur général Pierre-Olivier Beckers.

Le groupe belge, qui réalise environ 70% de son chiffre d'affaires aux Etats-Unis, a dit que les ventes sur le marché américain avaient bénéficié de la solide performance des magasins Hannaford et de l'amélioration des ventes de Food Lion.

Delhaize a ajouté que l'environnement économique et concurrentiel restait néanmoins difficile, en particulier dans le sud est des Etats-Unis, où la chaîne de magasins Food Lion opère.

Le groupe belge a souligné que les prix étaient restés stables, tandis que le mois dernier, son concurrent américain Safeway SWY.N avait dit que la baisse des prix s'était atténuée au troisième trimestre.

En Belgique, où Delhaize est en concurrence avec Colruyt (COLR.BR: Cotation) et Carrefour (CARR.PA: Cotation), son chiffre d'affaires a profité de l'ouverture de nouveaux magasins, ses ventes ressortant inchangées à périmètre comparable.

"La croissance à périmètre comparable en Belgique est décevante mais le fait qu'ils aient confirmé leurs précédentes prévisions va soulager le marché", estime Hedy Talens, trader chez AEK.

De fait, vers 9h30 GMT, le titre bondissait de 6,13%, alors qu'au même instant l'indice Stoxx regroupant les distributeurs européens cédait 0,21%.

En août, le groupe belge avait abaissé ses prévisions de résultats pour cette année et relevé son objectif d'économies à l'horizon 2012 face à une situation plus difficile que prévu aux Etats-Unis. (voir [ID:nLDE67C0WG])

(Robert-Jan Bartunek, Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)