10 novembre 2010 / 06:25 / il y a 7 ans

LEAD 2 Sodexo fait un peu mieux en 2009-2010 grâce aux émergents

* Résultat opérationnel de 771 millions

* Croissance interne des ventes de 2,5%

* Dividende de 1,35 euro (+6,3%)

* Attend +10% en 2010-2011 pour son résultat opérationnel

* Septembre-octobre en ligne avec une croissance organique des ventes de 3-4% prévue en 2010-2011

(Actualisé avec conférence du directeur général, commentaire d'analyste, cours)

par Noëlle Mennela

PARIS, 10 novembre (Reuters) - Sodexo (EXHO.PA) a annoncé mercredi pour son exercice 2009-2010 clos le 31 août une croissance organique meilleure que prévu, tirée par les pays émergents alors que les marchés européens et américains sont restés difficiles.

Le numéro deux mondial de la restauration, derrière le britannique Compass (CPG.L), attend pour l'exercice 2010-2011 une croissance interne de ses ventes de 3% à 4%, avec également en ligne de mire une hausse de 10% de son résultat opérationnel (à taux de change constants).

En juillet, Sodexo avait relevé son objectif annuel de résultat opérationnel dans la fourchette de 780-800 millions (770-790 millions précédemment) ainsi que sa prévision de croissance interne des ventes à environ 2% alors qu'il prévoyait auparavant une croissance interne nulle.

Sodexo a confirmé mercredi ses objectifs fixés à moyen terme d'une croissance moyenne annuelle du chiffre d'affaires de 7% et d'une marge opérationnelle de 6%.

Le groupe a enregistré en 2009-2010 un résultat net part du groupe de 409 millions d'euros, en hausse de 4,1%. Son résultat opérationnel s'est inscrit à 771 millions (+9,5% hors effets de changes).

Son chiffre d'affaires a totalisé 15.256 millions d'euros, en hausse de 3,9% à données publiées.

Le consensus Thomson I/B/E/S faisait ressortir un résultat opérationnel de 774 millions d'euros sur un chiffre d'affaires de 15.060 millions.

Au titre de cet exercice, le groupe proposera la distribution d'un dividende de 1,35 euro, en augmentation de 6,3%.

Chez Exane BNP, l'analyste Mathias Desmarais estime que les résulats 2010 sont un peu meilleurs et que les prévisions du groupe sont conformes aux attentes.

L'action Sodexo, qui progresse de plus de 20% depuis le début de l'année, était en léger repli après ces annonces, dans la tendance globale du marché. Vers 9h30, le titre cédait 0,45% à 47,88 euros, faisant ressortir une capitalisation de 7,5 milliards d'euros.

Pour une série de graphiques comparant Sodexo et Compass :

r.reuters.com/xyg44q

INTÉRÊT POUR DES ACQUISITIONS

Sodexo a connu "une reprise, en particulier en Asie et en Amérique du Sud" mais "le chômage et la dette des Etats va continuer à peser et aura un effet important sur les niveaux de croissance", a déclaré Michel Landel, son directeur général.

Lors d'une conférence de presse téléphonique, il a ajouté que "l'Europe et les Etats-Unis ont toujours des croissances inférieures à ce que l'on a vu avant la crise" mais que celles-ci "seront probalement un petit peu meilleures que l'année dernier" en 2010-2011.

En revanche en Asie, en Chine, en Inde et au Brésil "le développement est très important", a-t-il poursuivi.

Michel Landel a par ailleurs indiqué que l'activité du groupe en septembre et octobre était conforme à ses objectifs annuels.

Il a mentionné que Sodexo avait réalisé sur l'exercice passé des économies de 45 millions d'euros et qu'il poursuivrait ses actions d'amélioration de sa productivité.

Michel Landel a écarté d'éventuels rachats d'actions car Sodexo veut utiliser son cash pour financer ses investissements et éventuellement réaliser des acquisitions, a-t-il expliqué.

"On est toujours très intéressé par des acquisitions; encore faut-il trouver des cibles qui correspondent à notre stratégie et que l'on puisse intégrer."

Les flux nets de trésorerie liés à l'activité de Sodexo s'élèvent à plus d'un milliard d'euros.

Au 31 août 2010, son endettement net se montait à 656 millions d'euros, soit 24% de ses capitaux propres, contre 38% un an plus tôt. L'endettement brut représente 3,6 années d'autofinancement.

Michel Landel a par ailleurs déclaré que Sodexo était prêt à représenter un contrat avec le ministère britannique de la Défense annulé le 18 octobre pour cause d'austérité. Ce contrat "aurait représenté 4,5 milliards d'euros sur 30 ans à partir de 2016-2017", a-t-il indiqué.

L'annulation de ce contrat a conduit Sodexo à constater en résultat financier une dépréciation de 15 millions d'euros couvrant "certaines dépenses engagées par le groupe dont le remboursement n'est pas certain à ce stade".

* Le communiqué de Sodexo : here

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below