LEAD 1 Vinci-CA supérieur aux attentes au T3,objectifs confirmés

mardi 9 novembre 2010 18h17
 

   * CA +15,2% à 9,7 milliards d'euros, consensus E9,2 mds
 * Contribution positive de Cegelec, Faceo et Tarmac, rebond
dans la construction
 * Objectifs 2010 confortés, meilleure visibilité sur 2011
 
 PARIS, 9 novembre (Reuters) - Vinci (SGEF.PA: Cotation) a publié mardi
un chiffre d'affaires supérieur aux attentes au troisième
trimestre, l'impact positif des acquisitions récentes venant
s'ajouter à une confirmation de la reprise dans l'activité
construction.
 Le premier groupe mondial de BTP et de concessions s'est
déclaré conforté dans ses objectifs 2010, à savoir une hausse
proche de 5% du chiffre d'affaires consolidé, en incluant les
acquisitions récentes, une hausse de l'ordre de 4% des recettes
des filiales autoroutières - Vinci exploite les réseaux ASF,
Cofiroute, Escota et Arcour - et une baisse limitée à structure
comparable des activités de contracting (construction et
énergie).
 Sur le seul troisième trimestre, le groupe a réalisé un
chiffre d'affaires de 9,7 milliards d'euros, en hausse de 15,2%
sur un an. Le consensus préparé par la rédaction de Reuters à
partir des réponses de huit analystes donnait 9,2 milliards.
 Sur l'ensemble des neuf premiers mois de l'année, le chiffre
d'affaires ressort en hausse de près de 6,9% à 25,2 milliards
d'euros, et se stabilise à structure comparable (-0,5%).
 Les dernières opérations de croissance externe - Cegelec,
Faceo et Tarmac - ont ajouté 0,8 milliard d'euros au chiffre
d'affaires de la période. A structure comparable, la croissance
ressort à 3,8%.
 Le trimestre a en revanche été marqué par un léger
ralentissement de la croissance dans les concessions
autoroutières (+3,2% en réel et comparable après +5,3% au
deuxième trimestre, où l'effet de base était plus favorable),
mais par un rebond de l'activité construction, puisque le
chiffre d'affaires y a augmenté de 5,9% à structure comparable,
après une baisse de 1,4% sur le trimestre précédent.
 L'action Vinci a clôturé mardi, avant ces chiffres, en
hausse de 0,6% à 39,79 euros. Depuis le début de l'année, le
titre est stable, après un gain de plus de 30% sur l'ensemble de
2009.
 (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)