8 novembre 2010 / 06:51 / il y a 7 ans

LEAD2 Commerzbank rate le consensus au T3, prévisions optimistes

* Bénéfice net T3 E113 mlns c. consensus 164 mlns

* Anticipe un bénéfice net 2010 de E1 milliard au moins

* Prévisions optimistes pour 2010 et 2011

* L'action baisse dans les premières transactions

(Actualisé avec précisions, contexte, cours de Bourse)

FRANCFORT, 8 novembre (Reuters) - Commerzbank (CBKG.DE) a publié lundi des résultats du troisième trimestre inférieurs au consensus, ses bonnes performances dans le crédit aux entreprises ayant été contrebalancées par un fléchissement de l'activité auprès des clients privés.

La deuxième banque allemande a néanmoins livré des prévisions optimistes à la fois pour 2010 et 2011.

L'action perdait près de 1% dans les premiers échanges.

Le bénéfice net trimestriel de 113 millions d'euros est largement inférieur au consensus qui le donnait à 164 millions, mais se compare à une perte de plus d'un milliard d'euros que Commerzbank accusait un an auparavant.

Le bénéfice de la banque privée a subi l'impact de charges liées à l'intégration de la Dresdner Bank. Par ailleurs, les provisions pour pertes sur créances ont augmenté pour les crédits à l'immobilier commercial.

L'activité de crédit en Europe de l'Est a débouché sur une perte de 31 millions d'euros au troisième trimestre contre un bénéfice de huit millions au deuxième.

Dans l'ensemble, les banques de la planète ont publié des résultats mitigés, les gros bénéfices de JPMorgan (JPM.N) ou de Goldman Sachs (GS.N) contrastant avec les pertes de Deutsche Bank (DBKGn.DE) et de Bank of America (BAC.N).

"COURSE A LA SOLVABILITE"

Dans le même temps, Commerzbank a tiré parti de la solide performance de la division Mittelstand, spécialisée dans le crédit aux PME, sont le bénéfice a progressé à 456 millions d'euros contre 386 millions.

"Nous abordons l'année qui vient en position de force et supposons que le bénéfice d'exploitation de 2011 sera supérieur à celui de 2010", a dit le directeur financier Eric Strutz.

La banque bénéficie de fait de la reprise économique portée par l'exportation en Allemagne, ainsi que d'un environnement moins risqué qu'il y a un an, ce qui a provoqué une décrue des provisions pour créances douteuses à 621 millions d'euros contre 639 millions le trimestre précédent.

"Dans l'ensemble, nous avons l'inention de terminer 2010 sur un bénéfice aux normes IFRS d'un milliard d'euros au moins", a déclaré le président du directoire Martin Blessing dans un communiqué.

Les analystes anticipent un bénéfice de 1,3 milliard d'euros pour 2010.

La banque n'a rien dit concernant une éventuelle augmentation de capital, qu'elle pourrait employer à rembourser l'Etat.

Les experts pensent qu'elle devra attendre un regain de la demande pour les valeurs bancaires, après l'augmentation de capital de 10 milliards d'euros opérée par la Deutsche Bank. (Voir [ID:nLDE68J21U])

Des banques allemandes, italiennes, grecques et espagnoles ont sollicité le marché ces derniers temps, dans ce que l'on appelle une "course à la solvabilité", imposée par de nouvelles règles de fonds propres à venir et par un mouvement de consolidation dans le secteur bancaire.

Arno Schütze, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below