November 4, 2010 / 9:46 AM / 7 years ago

Zurich Financial rate le consensus, charge inattendue en Russie

4 MINUTES DE LECTURE

* Bénéfice de $2,39 mds sur 9 mois

* Ratio de solvabilité de 245%

* Ratio combiné de 97,8%

* Le titre est la plus forte baisse de l'indice zurichois

ZURICH, 4 novembre (Reuters) - Zurich Financial Services ZURN.VX décroche jeudi la lanterne rouge parmi les valeurs vedettes de la Bourse helvétique après des résultats dans l'ensemble inférieurs aux attentes.

L'action perdait 2,19% à 236,40 francs à 09h25 GMT, pendant que l'indice européen de l'assurance .SXIP grimpait de 1,59%.

Zurich Financial, numéro quatre du secteur en Europe, a publié un bénéfice net en baisse à 751 millions de dollars (527,4 millions d'euros) pour son troisième trimestre 2010, contre 909 millions à la même période de l'an dernier.

Les analystes interrogés par Reuters tablaient en moyenne sur un résultat de 824 millions.

Le bénéfice opérationnel a été ramené à 1,2 milliard après 1,5 milliard, alors que le consensus le voyait à 1,4 milliard.

Zurich avait déjà indiqué au début octobre qu'une charge de 295 millions de dollars serait inscrite au troisième trimestre dans le cadre de la résolution d'une plainte collective aux Etats-Unis concernant sa filiale Farmers Group.

La période sous revue a en outre été impactée par un amortissement inattendu de goodwill de 104 millions de dollars en Russie.

"Malheureusement, l'économie russe n'a redémarré qu'à Moscou et pas encore dans le reste du pays", a expliqué le directeur financier Dieter Wemmer.

En raison de plusieurs catastrophes naturelles, dont le tremblement de terre au Chili, le ratio combiné s'est dégradé à 97,8% au lieu de 96,9% - alors que le consensus tablait sur une amélioration à 96,7% - mais le ratio de solvabilité a bondi à 245% sur neuf mois, contre 195% un an plus tôt.

Le rendement annualisé des fonds propres a reculé à 10,7% sur neuf mois, après 16,3%.

Le résultat net a reculé de 18% à 2,39 milliards et le bénéfice opérationnel de 13% à 3,53 milliards. Les marchés attendaient en moyenne un bénéfice net de 2,47 milliards et un opérationnel de 3,69 milliards.

"Au moins le groupe se concentre-t-il sur son bilan et devrait être en mesure de proposer un dividende de 16 francs pour l'exercice en cours", commente Stefan Schürmann, analyste à la banque Vontobel.

"Le problème de croissance qui s'était matérialisé lors du premier semestre s'est confirmé", déplore Fabrizio Croce, chez Kepler Capital Markets, qui souligne l'apport des gains en capitaux sur investissements. Ceux-ci se sont élevés à 981 millions contre une perte de 1,3 milliard un an plus tôt.

Pascal Schmuck, édité par Robin Bleeker et Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below