November 4, 2010 / 6:51 AM / in 7 years

LEAD 4 Alstom table sur un rebond de ses commandes au S2

6 MINUTES DE LECTURE

* Alstom défend son positionnement géographique

* S1 inférieur aux attentes, la cash flow libre déçoit

* Commandes conformes au consensus

(Actualisé avec prévision sur le cash flow au S2 §10)

PARIS, 4 novembre (Reuters) - Alstom (ALSO.PA) a annoncé jeudi qu'il tablait sur une reprise séquentielle de ses commandes au second semestre après avoir publié des résultats en baisse et inférieurs aux attentes pour les six premiers mois de 2010-2011.

Le spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport, pénalisé par l'attentisme de ses clients électriciens, a en outre confirmé que sa marge opérationnelle devrait être comprise entre 7% et 8% sur les deux prochains exercices, contre 9,1% en 2009-2010 et 8,2% en 2008-2009.

"Nous avons un certain nombre de tendances positives, notamment les attributions de contrats post-closing intervenues au cours de ces dernières semaines. J'espère que (...) cela se traduira par une amélioration des commandes attendue pour le deuxième semestre", a déclaré lors d'une conférence téléphonique Patrick Kron, PDG d'Alstom.

"C'est une amélioration séquentielle. Nous sommes, je l'espère, à un point bas (...). Ça continue à frétiller en amont et j'espère que ça finira par mordre", a-t-il ajouté.

Alstom a enregistré sept milliards d'euros de commandes (-1%) au premier semestre 2010-2011, un chiffre conforme aux attentes des analystes interrogés par Reuters. En dehors de l'activité Grid (transmission d'électricité), la baisse du carnet de commandes atteint 21%.

Alors que certains observateurs doutent du positionnement géographique d'Alstom, Patrick Kron a souligné que 50% des commandes reçues par le groupe au premier semestre provenaient des pays émergents, contre 29% au premier semestre 2009-2010.

"Nous savons nager là où la marée se trouve", a-t-il dit, précisant toutefois que le groupe souhaitait encore se renforcer dans les pays émergents.

L'action Alstom perdait 1,69% à 35,79 euros vers 11h40, affichant un recul proche de 27% depuis le début de l'année, pendant que le CAC gagnait 1,87%.

"Mesures D'ajustement"

Plusieurs analystes ont jugé décevant le cash flow libre d'Alstom, devenu négatif au premier semestre à -963 millions d'euros en raison notamment du manque d'avances clients associées aux contrats clés en mains et du profil moins favorable de projets en fin d'exécution.

Patrick Kron a toutefois déclaré lors d'une conférence de presse que le groupe anticipait un cash flow positif au second semestre de l'exercice en cours.

Pour s'adapter à la morosité des marchés européens et nord-américains, qui a freiné le lancement d'un certain nombre de projets dans la production thermique d'électricité, Alstom a par ailleurs annoncé début octobre son intention de réduire les effectifs de sa division Power d'environ 4.000 postes d'ici à mars 2012. (voir [ID:nLDE6931UP])

Il prévoit d'enregistrer 280 millions d'euros de coûts de restructuration au deuxième semestre 2010-2011 et estime que les économies en année pleine du plan atteindraient 150 millions en 2011-2012 et 300 millions en 2012-2013.

"Nous réduirons nos coûts là où c'est nécessaire (...). Nous avons des mesures d'ajustement ici où là, mais pas de plan du type de celui qui a été annoncé", a déclaré Patrick Kron.

Au cours du premier semestre clos le 30 septembre, Alstom a enregistré un résultat net de 401 millions d'euros (-29%), un résultat opérationnel de 763 millions (-8%) et un chiffre d'affaires de 10.432 millions (+8%). Ces chiffres intègrent pour la première fois - sur quatre mois - l'activité Transmission d'Areva CEPFi.PA, rebaptisée "grid".

Selon le consensus réalisé par la rédaction de Reuters, les analystes tablaient en moyenne sur un résultat net de 531 millions d'euros, un résultat opérationnel de 790 millions et un chiffre d'affaires de 10.291 millions.

La marge opérationnelle d'Alstom a atteint 7,3% au premier semestre (7,6% hors grid), contre 8,6% au premier semestre 2009-2010 et 7,7% attendu par les analystes.

D'une situation de trésorerie nette de 2,2 milliards d'euros au 31 mars 2010, le groupe est passé au 30 septembre à une situation de dette nette de 1.473 millions, conséquence notamment du financement de l'acquisition de Grid pour 2.351 millions et du cash flow libre négatif.

* Le communiqué d'Alstom : here

* La présentation d'Alstom : here

Benjamin Mallet et Matthias Blamont, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below