3 novembre 2010 / 11:23 / il y a 7 ans

LEAD 1 AB InBev se dit optimiste pour le T4 après un T3 solide

* Ebitda de $3,53 mds au T3 (consensus de $3,54 mds)

* Bénéfice net de $1,49 md (consensus ($1,44 md)

* Hausse de 12,5% des volumes au Brésil, de 8,1% en Chine

* AB InBev anticipe une croissance “matériellement” plus marquée de son Ebitda au T4

* Baisse de plus de 2% du titre en Bourse

par Philip Blenkinsop

BRUXELLES, 3 novembre (Reuters) - AB InBev (ABI.BR) a annoncé mercredi que son bénéfice des trois derniers mois de l‘année devrait croître à un rythme plus élevé que celui enregistré au troisième trimestre alors que la consommation de bière s‘est fortement accélérée au Brésil, en Russie et en Chine.

Le groupe belge a dit que la croissance de son résultat avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissements (Ebitda), serait “matériellement” plus marquée au quatrième trimestre qu‘au troisième, à la faveur d‘une baisse de ses coûts, ceux liés à la promotion de la Coupe du monde de football ayant notamment disparu.

Le numéro un mondial de la brasserie avec des marques telles que Budweiser, Stella Artois et Beck’s a dégagé un Ebitda, mesure clef de la rentabilité du secteur, en hausse de 9,1% à périmètre constant, à 3,53 milliards de dollars (2,52 milliards d‘euros).

Les 17 analystes interrogés par Reuters avaient tablé en moyenne sur un Ebitda de 3,54 milliards.

AB InBev avait déjà dit en août que la hausse de l‘Ebitda du troisième trimestre serait supérieure à la progression de 5,4% enregistrée sur le premier semestre. Le groupe avait également dit que le rythme de hausse du bénéfice s‘accélèrerait encore au quatrième trimestre. (Voir [ID:nLDE67B096])

DES RÉSULTATS PEU CONVAINCANTS

Les résultats du groupe n‘ont cependant pas vraiment convaincu le marché.

“Ils n‘ont pas énormément dépassé le consensus et l‘Amérique latine semble concentrer toute la hausse”, note Gerard Rijk, analyste chez ING.

A la mi-journée, l‘action reculait de 2,24%, tandis qu‘au même instant l‘indice Stoxx 600 regroupant les groupes alimentaires et de boissons européens .SX3P était stable (+0,02%).

La consommation de la bière produite par le groupe au Brésil, où AB InBev contrôle environ les deux tiers du marché, a augmenté de 12,1%, de 8,1% en Chine et de 8% en Russie.

Dans les marchés matures d‘Amérique du Nord et d‘Europe, les volumes ont respectivement baissé de 1,5% et 4,5%. Si les bénéfices dégagés sur le Vieux Continent sont ressortis moins élevés qu‘attendu, ils ont en revanche étaient meilleurs que prévu dans les autres régions.

Le chiffre d‘affaires d‘AB InBev, qui produit environ 20% du total des volumes de bières vendus dans le monde, est ressorti à 9,32 milliards de dollars et son bénéfice net à 1,49 milliard de dollars, contre des prévisions des analystes de respectivement 9,30 milliards et 1,44 milliard.

Le mois dernier, SABMiller SAB.L a enregistré une reprise des ventes de bière au cours de l’été, à la faveur notamment de performances soutenues en Afrique et en Asie, cependant que Heineken (HEIN.AS), troisième brasseur mondial, a annoncé des ventes inférieures aux attentes au troisième trimestre. [ID:nLDE69H08A] et [ID:nLDE69Q0JG]

Le directeur financier d‘AB InBev a par ailleurs déclaré mercredi qu‘il y avait de fortes chances pour que les synergies en 2010 relatives à l‘acquisition d‘Anheuser-Busch dépassent 500 millions de dollars. Il a toutefois ajouté que le groupe n‘envisageait pas de modifier son objectif de 2,25 milliards de dollars pour l‘ensemble de ses synergies.

Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below