3 novembre 2010 / 06:11 / il y a 7 ans

LEAD 4 SocGen rassure en excluant un appel au marché pour Bâle 3

* Résultat net de E896 mlns au T3, au-dessus des attentes

* Provisions en baisse de 39%

* Objectifs 2012 confirmés

* Poursuite attendue de la baisse des provisions /PDG

* L'action gagne environ 4%

(Actualisé avec conférence téléphonique, nouveau commentaire d'analyste)

par Matthieu Protard

PARIS, 3 novembre (Reuters) - La Société générale (SOGN.PA) s'est une nouvelle fois attachée mercredi à rassurer les investisseurs en excluant tout recours à une augmentation de capital pour se conformer aux normes bancaires de Bâle III, ce qui fait monter le titre en Bourse.

La deuxième banque française par la capitalisation boursière, derrière BNP Paribas (BNPP.PA), indique être en mesure d'atteindre un ratio de solvabilité financière 'core tier one' de 7,5% dès début 2013 et de 8,5% à la fin de la même année.

Les augmentations de capital lancées depuis septembre par l'espagnole BBVA (BBVA.MC), la britannique Standard Chartered (STAN.L), l'italienne Banco Popolare BAPO.MI et l'allemande Deutsche Bank (DBKGn.DE) ainsi que la perspective du sommet du G20 les 11 et 12 novembre à Séoul ont ravivé les craintes de voir les banques solliciter les marchés pour renforcer leurs fonds propres.

A la Bourse de Paris, l'action Société générale progressait de 4,24% à 43,885 euros à 12h25 et surperformait l'indice sectoriel DJ Stoxx .SX7P des banques europénnes en hausse de 0,78% au même moment.

Toutefois, à ce niveau de cours, le titre cède encore 10,3% depuis le début de l'année, contre un recul de 5,19% pour BNP Paribas (BNPP.PA) et 2,43% pour Crédit agricole (CAGR.PA).

"Les craintes d'augmentation de capital sont, sans doute, enfin en train de disparaître", commente Pierre Chedeville, analyste chez CM CIC Securities.

"Le message-clé est que SocGen peut délivrer un ratio core tier one progressif de 7,5% le 1er janvier 2013 tout en gardant un taux de dividende de 35%", relève Jon Peace, chez Nomura.

Les analystes de Credit Suisse se demandent toutefois si les investisseurs se satisferont d'un ratio de fonds propres durs de 7,5% alors que les banques britanniques et suisses se calent sur des ratios de 10% voire plus.

T3 SUPÉRIEUR AUX ATTENTES

Le marché a aussi salué la performance de la SocGen au troisième trimestre, qui s'est soldé par des résultats supérieurs aux attentes grâce à un recul plus prononcé que prévu des provisions pour pertes sur le crédit et par la hausse de son activité dans la banque de détail.

Le bénéfice net est ainsi multiplié par 2,1 pour ressortir à 896 millions d'euros, là où le consensus établi par la rédaction de Reuters tablait sur un résultat net de 793 millions d'euros.

Les provisions ont reculé de 39% tandis que les revenus ont progressé de 5,5%.

"Les résultats sont un peu meilleurs que prévu, de bonne qualité", commente un analyste financier basé à Paris, soulignant que les bonnes nouvelles viennent surtout de la banque de détail et de la banque de financement et d'investissement.

En Europe, le bilan trimestriel des banques se révèle finalement très contrasté.

En Espagne, Santander (SAN.MC) et BBVA ont vu leurs résultats baisser sous le poids des provisions pour pertes sur le crédit tandis que la baisse des résultats dans les activités de banque d'investissement des suisses UBS UBSN.VX et Credit Suisse CSGN.VX a déçu les marchés. (voir [BANK/FR])

OBJECTIFS 2012 CONFIRMÉS

Sur les neuf premiers mois de l'année, le résultat net de la SocGen - dont l'ancien trader Jérôme Kerviel a fait appel de sa condamnation à trois ans de prison ferme et à rembourser 4,9 milliards d'euros - ressort à trois milliards d'euros, permettant à la banque d'atteindre l'objectif qu'elle s'était assigné pour tout l'exercice 2010.

"On reste sur une logique de diminution progressive du coût du risque", a indiqué Frédéric Oudéa, le PDG de la SocGen. "La crise et les effets de la crise vont s'estomper progressivement. Il est toujours impossible de prévoir les chiffres trimestre après trimestre."

Les résultats trimestriels ont permis à la Société générale de confirmer les objectifs de son plan stratégique annoncé en juin, avec notamment un résultat net de six milliards d'euros et un retour sur fonds propres avant impôts de l'ordre de 14% à 15% d'ici 2012.

Frédéric Oudéa a aussi redit que la banque financerait d'éventuelles acquisitions par des cessions d'actifs mais sans procéder à des augmentations de capital.

Voir aussi:

* Le communiqué des résultats :

here

* SocGen donne des actions gratuites à tout son personnel [ID:nLDE6A20I1]

* Socgen-Pas besoin d'augmentation de capital pour Bâle III [ID:nLDE68T114]

* La SocGen veut doubler ses bénéfices, le marché apprécie [ID:nLDE65E06L]

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below