Grèce-Geniki, filiale de SocGen, creuse ses pertes sur neuf mois

mardi 2 novembre 2010 17h20
 

ATHENES, 2 novembre (Reuters) - Geniki Bank GHBr.AT, la filiale grecque de Société générale (SOGN.PA: Cotation), a fait état mardi d'une très nette aggravation de ses pertes sur les neuf premiers mois de l'année 2010, les difficultés économiques de la Grèce ayant entraîné une hausse marquée des créances douteuses.

L'établissement, rachetée par SocGen en 2004 et actuellement en pleine restructuration, a accusé une perte de 304 millions d'euros sur la période contre -51,4 millions il y a un an.

Les provisions pour pertes sur crédits ont été multipliées par plus de quatre, passant de 77,6 millions d'euros sur les neuf premiers mois de 2009 à 312,7 millions pour la même période de cette année.

"Les conditions économiques se sont sensiblement détériorées sur les neuf premiers mois de 2010 et ont eu un impact défavorable sur la qualité du portefeuille de crédits", a précisé Geniki.

La banque a ajouté que la taille de ce portefeuille avait été réduite de 8,1% par rapport à la fin de 2009, à 3,6 milliards d'euros.

La filiale de Société générale s'apprête à lancer une augmentation de capital, sur la base de trois nouvelles actions pour une existante, représentant près de 340 millions d'euros.

L'opération, qui se traduira par l'émission de plus de 106 millions de nouvelles actions ordinaires au prix unitaire de 3,19 euros, avait été approuvée par les actionnaires en juillet dernier et devrait être finalisée d'ici le mois de décembre.

Les résultats de la Société générale sont attendus mercredi vers 7h00 (Voir consensus [ID:nLDE69R1VC])

(George Georgiopoulos, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot)