28 octobre 2010 / 10:48 / il y a 7 ans

SYNTHESE 2 Shell, Exxon, Eni - Trimestriels meilleurs que prévu

* Shell, Eni et Exxon annoncent des bénéfices en hausse

* Tous trois ont battu les attentes du marché

* Les pétroliers sont aidés par le renchérissement du baril

(actualisé avec résultats d‘Exxon)

par Tom Bergin

LONDRES, 28 octobre (Reuters) - Les majors pétrolièrse Royal Dutch Shell (RDSa.L), Eni (ENI.MI) et Exxon Mobil (XOM.N) ont dévoilé jeudi des résultats trimestriels en forte hausse et meilleurs qu‘attendu, soutenus par la hausse des cours des hydrocarbures et l‘augmentation des marges dans le raffinage.

L‘américain Exxon Mobil, première compagnie pétrolière privée mondiale, a publié un bénéfice trimestriel en hausse de 55% à 7,35 milliards de dollars, dépassant les attentes du marché.

Le groupe texan a indiqué que sa production de pétrole et de gaz avait augmenté de 20% par rapport à l‘année précédente, à l’équivalent de 4,45 millions de barils équivalent pétrole par jour.

Shell, numéro deux du secteur et premier groupe pétrolier européen en termes de capitalisation boursière, a dégagé un bénéfice net exprimé en coûts courants en hausse de 18%, à 3,52 milliards de dollars (2,54 milliards d‘euros) au troisième trimestre. (voir [ID:nLDE69R0A1])

Hors exceptionnels et certaines charges dépassant un milliard de dollars, le bénéfice du groupe a bondi de 88% à 4,93 milliards de dollars, dépassant ainsi largement un consensus le donnant à 4,29 milliards.

Son concurrent italien Eni a enregistré une hausse de 47,5% de son bénéfice ajusté, à 1,7 milliard d‘euros, contre 1,301 milliard d‘euros attendus par les analystes.

HAUSSE DES MARGES DANS LE RAFFINAGE

Les groupes pétroliers ont profité d‘une hausse de 12% des cours du pétrole brut sur la période par rapport au troisième trimestre 2009, tandis que les prix du gaz naturel aux Etats-Unis ont progressé de 29% et ont doublé en Grande-Bretagne. La moyenne mondiale des marges de raffinage a également augmenté.

ConocoPhillips (COP.N), troisième groupe pétrolier américain, a fait état mercredi d‘un bénéfice multiplié par plus de deux, à 3,1 milliards de dollars, grâce à une hausse des prix du pétrole brut et du gaz naturel et à un rebond des marges des raffinage aux USA.

Hors exceptionnels, son bénéfice par action est ressorti à 1,5 dollar, contre 1,46 dollar espéré par le marché.

Le chinois Sinopec (0386.HK), premier raffineur d‘Asie, a fait état d‘un bénéfice net en hausse de 15%.

Shell a contribué à ce rebond généralisé par une croissance de 5% de sa production de gaz et de pétrole durant le trimestre, par rapport à la période comparable de 2009, à 3,1 millions de barils d’équivalent pétrole par jour, ce qui dépasse un petit peu les prévisions.

Eni a dit que sa production avait augmenté de 1,5%.

Le directeur général de Shell Peter Vosel a dit que le pétrolier continuerait de vendre des actifs non stratégiques, surtout dans la distribution et le raffinage, et s‘est engagé à rationnaliser certaines de ses activités dans le gaz naturel en Amérique du nord.

Peu avant 17h00 GMT, le titre Exxon gagnait 1,09% à 66,39 dollars.

Le titre Eni a cependant clôturé en légère baisse de 0,19%, à 16,12 euros, tandis que Royal Dutch Shell prenait 0,51% à 20 livres.

L‘indice Stoxx regroupant les principales valeurs du secteur pétrolier et gazier en Europe .SXEP a gagné 1,02%.

Alexandre Boksenbaum-Granier et Gregory Schwartz pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below