Fiat s'en sortirait mieux sans l'Italie /Sergio Marchionne

dimanche 24 octobre 2010 19h35
 

MILAN, 24 octobre (Reuters) - Fiat FIA.MI s'en sortirait mieux sans ses usines italiennes déficitaires, a déclaré dimanche son administrateur délégué Sergio Marchionne lors d'une émission à la télévision italienne selon l'agence de presse Ansa.

"Fiat pourrait faire plus s'il pouvait se séparer de l'Italie", a déclaré Sergio Marchionne selon son interview préenregistrée.

Selon le patron de Fiat, pas un euro sur les deux milliards d'euros de bénéfice d'exploitation visé par Fiat en 2010 ne proviendra d'Italie, où tous les sites qui fabriquent des voitures de tourisme sont déficitaires.

Fiat, qui détient 20% de l'américain Chrysler, a surpris les analystes jeudi en relevant son objectif de résultat pour 2010. (voir [ID:nLDE69K124])

Sergio Marchionne, qui a déjà dit qu'il fermerait l'usine sicilienne de Termini Imerese, a obtenu le soutien d'une majorité des salariés de l'usine de Pomigliano D'Arco, située au nord-est de Naples, pour introduire certaines modifications importantes au contrat de travail national du groupe. Un syndicat important s'oppose toutefois à ce projet.

Si le nouvel accord est mis en oeuvre, Fiat construira sa nouvelle Panda sur le site de Pomigliano D'Arco.

(Lisa Jucca, Danielle Rouquié pour le service français)