BSkyB fait pression sur News Corp avec un T1 meilleur que prévu

vendredi 22 octobre 2010 13h20
 

LONDRES, 22 octobre (Reuters) - BSkyB BSY.L a fait état vendredi d'un résultat opérationnel trimestriel supérieur aux attentes, grâce à un nombre de nouveaux abonnés meilleur que prévu et un niveau record de produits vendus, des données qui plaident en faveur du relèvement de l'offre de News Corp (NWSA.O: Cotation) sur le groupe britannique de télévision.

Ce dernier a rejeté le 15 juin une offre d'achat du géant américain des médias, son principal actionnaire, tout en se disant prêt à recommander une proposition plus généreuse.

Jeremy Darroch, directeur général de BSkyB, a dit lors d'une conférence de presse que les activités du groupe, qui s'approche de son objectif à long terme d'avoir 10 millions d'abonnés d'ici la fin de l'année 2010, n'avaient nullement été affectées par l'existence de l'offre de News Corp.

En juin, le numéro un de la télévision payante en Grande-Bretagne avait estimé que l'offre de 700 pence par action mise sur la table par News Corp pour les 61% du capital qu'il ne détenait pas était insuffisante. (voir [ID:nLDE65E0GB])

Le groupe avait alors précisé qu'il était prêt à recommander une offre à plus de 800 pence. Au vu des résultats du premier trimestre de l'exercice 2010-2011, bon nombre d'analystes pensent que News Corp n'aura pas d'autre choix que de se résoudre à aller vers ce niveau.

Vers 11h00 GMT, le titre BSkyB gagnait 0,4% à 700 pence alors que l'indice regroupant les valeurs média européennes était presqu'inchangé (-0,04%). Ce cours valorise le groupe à plus de 12 milliards de livres (13,5 milliards d'euros).

BSkyB a engrangé un total net de 96.000 nouveax abonnés, alors que les analystes interrogés par Reuters n'en attendaient que 77.000, ce qui porte le total de la base clientèle à 9,96 millions.

Le groupe a dégagé un bénéfice d'exploitation ajusté en hausse de 25% à 255 millions de livres, contre une prévision moyenne de 235 millions.

"(...) Les résultats ne devraient pas être le principal moteur des performances de l'action sur le court terme. Nous pensons qu'un accord (avec News Corp) va être trouvé et nous voyons un prix ajusté à ou au-dessus de 800 pence par action", ont souligné des analystes de Citigroup, à l'achat sur la valeur, dans une note de recherche.

(Kate Holton, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)