October 22, 2010 / 5:10 AM / 7 years ago

LEAD 3 Safran tranchera vite sur Zodiac, objectifs confirmés

7 MINUTES DE LECTURE

* CA 9 mois +3,4% à E7.790 mlns, CA T3 +8,8% à E2.593 mlns

* Vise marge op. 2010 d'environ 8% et CA proche de 2009

* Activité "peu porteuse" dans les moteurs CFM

* Le B787 soutient les ventes d'équipements aéronautiques

(Actualisé avec conférence analystes, cours)

par Cyril Altmeyer et Tim Hepher

PARIS, 22 octobre (Reuters) - Safran (SAF.PA) a fait savoir vendredi qu'il ne tarderait pas à prendre une décision sur un éventuel rapprochement avec Zodiac (ZODC.PA), reconnaissant que le marché n'apprécierait pas une incertitude prolongée.

L'équipementier spécialisé dans l'aéronautique, la défense et la sécurité a réitéré ses objectifs pour 2010 et sa confiance pour 2011 et au-delà, après un chiffre d'affaires supérieur aux attentes sur neuf mois grâce à la bonne tenue de ses activités de sécurité, de systèmes d'atterrissage et d'optronique.

L'action perd 0,65% à 21,24 vers 11h45, en ligne avec l'indice paneuropéen de l'industrie .SXNP. Safran, d'une capitalisation de 8,9 milliards, a pris 56% cette année.

"Les perspectives du groupe sont solides et cela se reflète dans sa valorisation", souligne dans une note CM-CIC, qui reste à alléger avec un objectif de cours de 18 euros. "Au sein du secteur A&D, nous continuons de favoriser les valeurs les plus exposées à la défense."

Le président du directoire Jean-Paul Herteman a réaffirmé aux analystes qu'une combinaison avec Zodiac créerait de la valeur et que Safran continuait à en analyser les synergies.

Safran s'est pour l'instant heurté au refus des actionnaires familiaux de Zodiac qui ont noué en septembre un nouveau pacte en forme de défense face à son offensive. (voir [ID:nLDE68G20C])

L'action Zodiac cédait 0,25% vers 11h45.

"Nous devons prendre notre décision sérieusement, mais nous n'attendrons pas trop longtemps", a assuré Jean-Paul Herteman, alors que certains analystes ont reproché à Safran l'absence de déclaration claire sur ses intentions.

Il a cependant souligné qu'il ne s'agissait pas là de la seule opportunité stratégique pour Safran, qui a annoncé il y a un mois un projet d'acquisition de la société américaine L-1 Identity Solutions ID.N pour 1,09 milliard de dollars en numéraire (783 millions d'euros). [ID:nLDE68I0KF]

Safran a confirmé viser pour 2010 une marge opérationnelle courante tendant vers 8% - contre 6,7% en 2009 - à un taux cible de couverture de 1,44 dollar pour un euro.

Il table également sur un chiffre d'affaires proche des 10,4 milliards d'euros de 2009, à comparer à un consensus Thomson Reuters I/B/E/S de 10,7 milliards.

"Les performances réalisées au cours des neuf premiers mois et les tendances positives actuellement observées sur nos marchés permettent de confirmer les perspectives annoncées pour l'ensemble de l'année et de réitérer notre confiance pour 2011 et au-delà", déclare dans un communiqué Jean-Paul Herteman.

REDÉMARRAGE DANS LES PIÈCES DE RECHANGE DE MOTEURS

Safran a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 3,4% sur neuf mois - mais en recul de 1,4% en données organiques - à 7.790 millions d'euros, au-dessus du consensus indicatif réalisé par la rédaction de Reuters auprès de cinq analystes dont la moyenne ressortait à 7.639 millions.

Sur le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires augmente de 8,8% - soit une croissance organique de 0,5% - à 2.593 millions, notamment tiré par des bonds de 29,6% dans la défense et de 35,4% dans la sécurité.

Mais la division de propulsion aérospatiale, qui réalise à elle seule la moitié du chiffre d'affaires de Safran, accuse un recul de 1,1% de ses ventes au troisième trimestre.

Les livraisons de moteurs CFM56 - qui équipent tous les modèles court-courriers actuels de Boeing et certains Airbus EAD.PA - ont baissé de 27 unités à 294 en raison de retards liés à l'inondation d'une usine en Pologne, qui devraient être rattrapés au quatrième trimestre.

CFM International est une coentreprise à parité entre General Electric (GE.N) et Safran.

Les ventes de pièces de rechange des moteurs ont chuté de 16% au troisième trimestre sur un an, mais affichent une hausse de même ampleur comparé au deuxième trimestre 2010.

Les ventes d'équipements aéronautiques augmentent de 14,5% au troisième trimestre à la faveur du B787 Dreamliner de Boeing (BA.N). Le directeur financier de Safran Ross McIness a déclaré s'attendre à ce que les solides livraisons liées au B787 constatées au troisième trimestre se poursuivent au quatrième.

Boeing a annoncé mercredi un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu et relevé ses prévisions pour 2010, soutenu par le redressement du marché de l'aviation civile. [ID:nLDE69J1HH]

Le groupe nucléaire Areva CEPFi.PA a ramené début octobre de 7,4% à 2,0% sa participation dans Safran, héritée de Sagem Sécurité avant la fusion de celle-ci avec Snecma. Le flottant de Safran est passé à 46,7% contre 38,1% au 31 décembre, tandis que la part de l'Etat reste à 30,2%. [ID:nLDE69B0DO]

* Le communiqué de Safran :

here

Avec Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below