October 21, 2010 / 5:35 AM / 7 years ago

LEAD 3 Publicis revoit en nette hausse sa prévision pour 2010

6 MINUTES DE LECTURE

* Relève sa prévision de croissance 2010 aux environs de 6,0%

* Le marché devrait croître en 2011 au même niveau que 2010

* Revenu de E1.320 mlns au T3 (1.047 mlns l'an dernier)

* Croissance organique de 9,2% au T3, contre 7,0% attendu

* L'action surperforme le secteur et prend plus de 3%

(Actualisé avec conférence téléphonique)

par Gwénaelle Barzic

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Publicis (PUBP.PA) a revu jeudi en nette hausse sa prévision de croissance pour 2010 après avoir signé un troisième trimestre supérieur aux attentes grâce au rebond enregistré sur l'ensemble de ses marchés.

Maurice Lévy, président du directoire du troisième groupe publicitaire mondial en termes de revenus, juge désormais probable une croissance "autour de 6,0%" cette année alors qu'il tablait précédemment sur une progression supérieure à 3,5%.

Publicis, en compétition avec le britannique WPP (WPP.L) et l'américain Omnicom (OMC.N), compte faire mieux que ses concurrents au cours des trois années à venir, a déclaré à des journalistes Maurice Lévy, qui anticipe pour 2011 une progression du marché mondial comparable à celle de 2010.

"Cette année, la prévision est à 4,8%. On pense que l'année prochaine ce sera 4,6%, 4,7%", a-t-il dit, anticipant une poursuite de l'amélioration aux Etats-Unis, une légère progression en Europe et un poids croissant des émergents.

Lors d'une conférence téléphonique, Maurice Lévy a précisé qu'il était encore trop tôt pour établir une prévision de résultat pour 2011 mais il a dit avoir constaté des "signes très positifs". Au troisième trimestre, le groupe a dégagé un revenu de 1.320 millions d'euros, en croissance organique de 9,2% contre une contraction de 7,4% lors de la période correspondante l'an dernier.

Les neuf analystes interrogés par la rédaction de Reuters anticipaient en moyenne un revenu de 1.249 millions d'euros pour le troisième trimestre, avec une croissance organique de 7,0%.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le groupe, qui a enregistré 4,8 milliards de dollars (3,4 milliards d'euros) de gains de budgets nets, affiche une croissance organique de 6,6%.

A titre de comparaison, le numéro deux mondial Omnicom a annoncé une hausse de 5,5% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre. Le français Havas EURC.PA, numéro six du secteur, a fait état d'une croissance organique de 5,3%. (voir [ID:nLDE69H1GA])

Le numéro un mondial, WPP, doit publier ses trimestriels le 29 octobre.

Le t4 Pas Au Niveau Du t3

A 14h45, l'action gagnait 3,44% à 36,98 euros, à comparer avec une hausse de 0,48% de l'indice sectoriel européen des médias .SXMP. Depuis le début de l'année, le titre gagne 29,7%, surperformant l'indice qui prend pour sa part 10,2%.

Selon des analystes, Publicis fait forte impression au troisième trimestre alors même que les attentes étaient élevées.

"Publicis a signé sa meilleure croissance organique en une décennie à 9,2%", souligne dans une note Charles Bedouelle, analyste chez Exane BNP Paribas. "Les revenus sont solides sur tous les marchés et même l'Europe a progressé de 5,0%."

En Amérique du Nord, Publicis signe une croissance de 12,0% de son revenu, constitué à plus de 40% par le numérique.

En Europe, la France et la Grande-Bretagne affichent des croissances respectives de 12,6% et 9,3% mais les performances de Publicis en Allemagne et en Europe du Sud sont en revanche très faibles.

"Publicis confirme la pertinence de sa stratégie et surtout sa bonne exécution, le groupe bénéficiant, dans le rebond du marché publicitaire, de sa position forte dans le numérique (28,7% du revenu) et les pays émergents", constate de son côté CM-CIC, qui recommande le titre à l'achat.

Maurice Lévy a indiqué que le groupe souhaitait réaliser 60% de ses revenus dans le numérique et les émergents dès 2012-2013, contre un peu plus de 50% attendu pour 2010.

Concernant le quatrième trimestre, il s'est montré prudent en raison des incertitudes "traditionnelles" liées à cette période souvent utilisée comme variable d'ajustement par les annonceurs.

"Je ne crois pas qu'il (le quatrième trimestre) sera au niveau du troisième, qui est assez exceptionnel, d'autant plus que la base de comparaison est plus exigeante", a-t-il dit.

Il a par ailleurs réaffirmé que Publicis espérait dépasser en 2010 le taux de marge opérationnelle de 15% enregistré en 2009, en dépit de l'intégration de l'agence de publicité sur internet Razorfish et de la hausse des coûts salariaux liée à la reprise des recrutements et le retour des bonus après une année 2009 marquée par le gel des salaires et des embauches.

Razorfish, dont l'intégration devrait peser à hauteur de 70 points de base sur la marge de l'ensemble du groupe, a enregistré une croissance à deux chiffres sur les neuf premiers mois de l'année, a précisé Maurice Lévy lors de la conférence téléphonique.

* Le communiqué de Publicis :

here

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below