21 octobre 2010 / 05:50 / il y a 7 ans

INTW LEAD 2 Pernod - CA du T1 et prévisions font monter l'action

* CA du T1 à 1.879 millions d'euros (consensus 1.803 mlns)

* Croissance interne du ROC 2010-2011 proche de 6%

* Vise un ratio dette nette/Ebitda proche de 4 au 30/06/2012

* Investissements de marketing au moins stable en 2010-2011

* Prudence sur les Etats-Unis

* Le titre est la plus forte hausse du CAC 40

(Actualisé avec l'interview du directeur financier, cours)

par Noëlle Mennella

PARIS, 21 octobre (Reuters) - Le titre Pernod Ricard (PERP.PA) monte jeudi après l'annonce de ventes bien meilleures que prévu au premier trimestre 2010-2011, grâce aux performances des 14 grandes marques de vins et spiritueux du groupe et la confiance exprimée pour la totalité de l'exercice en cours.

L'action du numéro deux mondial des vins et spiritueux, derrière le britannique Diageo (DGE.L) a réagi par une hausse initiale de 5% ramenée à 4,35% vers 9h45, qui la porte en tête des hausse du CAC 40.

Dans le même temps, l'indice perdait 0,4% alors que l'indice sectoriel européen .SX3P montait de 0,95%.

Le chiffre d'affaires a atteint 1.879 millions d'euros pour le trimestre clos le 30 septembre, à comparer avec 1.803 millions attendus par les analystes interrogés par Reuters. La croissance interne ressort à 10% (4,8% prévus par les experts).

"La très bonne performance de ce premier trimestre (...) conforte notre confiance pour l'exercice en cours. Dans ce contexte, nous nous fixons un objectif de croissance interne du résultat opérationnel courant sur l'exercice en cours proche de +6%. Par ailleurs, nous visons un ratio dette nette/Ebitda proche de 4 pour la clôture au 30 juin 2012", déclare Pierre Pringuet, le directeur général du groupe, dans un communiqué.

Dans une interview à Reuters, le directeur financier Gilles Bogaert a précisé que les investissements de marketing pour la totalité de l'exercice en cours devraient représenter "au moins" 17,8% du chiffre d'affaires, le niveau de 2009-2010.

S'agissant des tendances attendues sur les marchés européens, il s'est dit "confiant sur la poursuite du rebond observé au premier trimestre", où la croissance interne a été de 2% à comparer à un recul de 5% l'an dernier.

En Europe occidentale, "on reste prudent mais on voit que les marchés qui résistaient bien continuent à bien se porter et que ceux qui avaient décliné assez fortement l'année dernière vont un peu mieux".

"Globalement, on peut s'attendre à une année 2011-2011 sur l'Europe meilleure que l'an dernière", a-t-il dit.

LE COÛT DE LA DETTE INFÉRIEUR À 5%

Evoquant les Etats-Unis, le directeur financier a observé que le marché se redresse légèrement et que la performance de Pernod sur ce marché est légèrement supérieure à celle du marché au T1. "Cela est encourageant mais il faut rester prudent car on n'a pas suffisamment de visibilité sur les fêtes de fin de l'année", a-t-il poursuivi.

Gille Bogaert a par ailleurs estimé que le début du mois d'octobre s'inscrivait dans, "la dynamique" du T1.

S'agissant des évolutions de prix, il a indiqué que le groupe continuait à les augmenter "sur la plupart des marques et sur beaucoup de ses marchés".

Il a précisé que cela était plus facile dans les pays émergents, compte tenu du contexte économique, en notant qu'aux Etats-Unis le groupe ne prévoyait pas de hausse sur 2010-2011. En Europe, "on a augmenté les prix sur différents marchés, même sur les plus difficiles comme l'Espagne".

Interrogé sur le coût de la dette, Gille Bogaert a confirmé "qu'il serait inférieur à 5% pour l'ensemble de l'exercice".

Questionné sur la politique de cessions d'actifs, il a indiqué que "le programme d'un milliard annoncé après l'acquisition du suédois V&S (fabricant de la vodka Absolut) est derrière nous" mais que le groupe ne s'interdit pas de faire d'autres cessions "qui feraient du sens sur un plan de la rationalisation du portefeuille".

ll a toutefois ajouté que "ces ajustements de portefeuille devraient rester assez marginaux".

Le directeur financier a expliqué que le groupe communiquait un ratio de dette pour 2012, et non pour 2011, "car cette date est importante dans la voie du désendettement puisque que l'on sera un an avant la renégociation du prêt syndiqué".

Enfin, il a indiqué que si les changes se maintenaient sur l'exercice à leur niveau actuel, l'impact sur le ROC serait positif d'environ 30 millions d'euros et serait favorable sur la dette d'environ 780 millions d'euros.

Les 14 marques stratégiques de spiritueux et champagne (60% du chiffre d'affaires du groupe) ont enregistré une progression de leurs volumes de 10% pour une croissance interne de 17%.

Neuf d'entres elles ont réalisé une augmentation interne à deux chiffres de leurs ventes dont Martell (+45%), Royal Salute (+37%), Perrier-Jouët (+36%) et Jameson (+27%). La vodka Absolut a réalisé une progression de 7%.

Par zone géographique, l'Asie/Reste du monde a réalisé un chiffre d'affaires trimestriel de 715 millions d'euros (croissance interne de 25%). En Amériques, le chiffre d'affaires a été de 482 millions (3%) et en Europe, il s'est monté à 517 millions (2%).

* Le communiqué de Pernod-Ricard :

here

Edité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below