CONSENSUS Schneider - CA du T3 +26,3% avec Areva Distribution

vendredi 15 octobre 2010 15h31
 

 PARIS, 15 octobre (Reuters) - Schneider Electric (SCHN.PA: Cotation).
Chiffre d'affaires du troisième trimestre (en millions d'euros).
 Date et heure de publication : mercredi 20 octobre à 7h00,
téléconférence à 9h30.
 
 Nombre d'analystes interrogés par la rédaction de Reuters: 8
 Chiffre d'affaires :
           Moyenne       4.989
           Médiane       5.136
           Maximum       5.380
           Minimum       3.860
 ---------------------------------------------------------------
 T3 2009                    3.950
 Variation
 (moyenne)                 +26,3%
 
 ACTIVITÉ : numéro un mondial des équipements électriques
basse tension, passé de la troisième à la deuxième place dans la
moyenne tension grâce à l'intégration d'Areva Distribution.
 
 RAPPEL DES OBJECTIFS DE LA SOCIÉTÉ :
 * Schneider a relevé fin juillet son objectif 2010 de marge
d'Ebita avant coûts de restructuration et impact d'Areva
Distribution à environ 15,5%, contre 14% jusqu'à présent.
 * Le groupe prévoit pour le second semestre une progression
de son chiffre d'affaires organique "globalement comparable à
celle du premier semestre" (+10,5% en données publiées et +6,4%
en organique).
 * Il anticipe entre 500 et 550 millions d'euros de gains de
productivité industrielle et de réduction des fonctions support
en 2010, et évalue à environ 150 millions le risque d'inflation
des coûts des matières premières pour cette année.
 
 CE QUE LE MARCHE ATTEND:
 1- Une actualisation des prévisions du groupe avec la
consolidation, à partir du troisième trimestre, de la branche
distribution d'Areva CEPFi.PA.
 Selon l'estimation actuelle, l'activité devrait apporter un
chiffre d'affaires d'environ 1,1 milliard d'euros en 2010 et
générer une marge d'Ebita de l'ordre de 5% avant coûts
d'intégration et de séparation, soit un impact d'environ -0,5
point sur la marge 2010 du groupe. La transaction aura un impact
relutif sur le bénéfice par action en 2010, également avant
coûts d'intégration et de séparation.
 2- Une croissance plus vigoureuse qu'au tout début de
l'année, dans le sillage de l'accélération observée au deuxième
trimestre, d'autant plus que le concurrent américain Johnson
Controls (JCI.N: Cotation) s'est fixé mardi des objectifs annuels
supérieurs aux attentes des analystes grâce à la vigueur d'une
de ses trois activités, l'automatisme et la gestion d'énergie du
bâtiment.
 3- Un point sur l'évolution du mix géographique des ventes
de Schneider, notamment avec la croissance de la Chine,
désormais son deuxième marché derrière les États-Unis et devant
la France.
 (Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)