LEAD 1 Trois candidats pour la LGV Bretagne-Pays de la Loire

vendredi 15 octobre 2010 09h51
 

* Bouygues, Vinci et Eiffage ont déposé des offres finales

* Un marché d'environ 3,4 milliards d'euros

* Choix du lauréat d'ici début 2011

PARIS, 15 octobre (Reuters) - Réseau ferré de France (RFF) a annoncé vendredi avoir reçu trois offres finales pour la future ligne à grande vitesse (LGV) Bretagne-Pays de la Loire, un marché estimé à 3,4 milliards d'euros.

Les candidats sont Bouygues (BOUY.PA: Cotation), Vinci (SGEF.PA: Cotation) - tous deux à la tête de groupements - et Eiffage (FOUG.PA: Cotation), a précisé RFF dans un communiqué. Le choix du lauréat, qui sera chargé de la conception, de la construction et de la maintenance de la ligne, devrait être annoncé début 2011.

Les travaux débuteront dans la foulée pour une livraison programmée en 2014 ou 2015. La nouvelle LGV, l'un des grands chantiers du Grenelle de l'environnement sur lesquels les leaders français du BTP comptent beaucoup pour compenser une activité toujours fragilisée par la crise, représente un tronçon de 214 kilomètres de lignes nouvelles, dont 182 km à grande vitesse.

Elle permettra désormais aux TGV de rouler à grande vitesse entre Paris et Rennes, alors qu'ils ralentissent actuellement au-delà du Mans. Le projet permettra ainsi de mettre Rennes à moins de 1h30 de la capitale, contre deux heures aujourd'hui.

Le précédent grand chantier ferroviaire, la LGV Tours-Bordeaux, pesait 7,2 milliards d'euros. Le marché a été attribué au printemps à Vinci dans le cadre d'une concession de 50 ans.

Dans le cas de la LGV Bretagne-Pays de Loire, il s'agit d'un contrat de partenariat avec financement public où le candidat retenu touchera pendant 25 ans des loyers fixes de RFF, qui restera l'exploitant.

(Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)