13 octobre 2010 / 08:59 / il y a 7 ans

GB-Burberry optimiste pour ses perspectives mais le titre recule

par Mark Potter

LONDRES, 13 octobre (Reuters) - Le britannique Burberry (BRBY.L) prévoit des bénéfices annuels dans la moitié supérieure des attentes des analystes après une hausse de 21% de son chiffre d'affaires au premier semestre grâce aux ventes de vêtements et de maroquinerie en Asie et en Europe.

Le fabricant d'imperméables et sacs à main a fait état mercredi d'une progression de 12% de son chiffre d'affaires à taux de changes constants à 359 millions de livres (407 millions d'euros) sur les trois mois au 30 septembre, en excluant la restructuration de ses activités espagnoles. La demande a été particulièrement forte à Hong Kong, en Grande-Bretagne, en Italie et en France.

Ce résultat est à comparer aux 282 millions de livres de chiffre d'affaires réalisés au premier trimestre et aux 358 millions de livres attendus en moyenne par les huit analystes interrogés par Reuters.

"Tout en ayant à l'esprit notre bon second semestre de l'an dernier, nous prévoyons que le bénéfice ajusté avant impôts pour l'ensemble de l'exercice sera dans la moitié supérieure des attentes du marché", a déclaré la directrice générale Angela Ahrendts, en mettant en avant l'amélioration de la marge bénéficiaire au premier semestre.

Les analystes prévoient un bénéfice annuel hors exceptionnels compris entre 226 et 258 millions de livres, contre 215 millions l'an dernier, selon Thomson Reuters I/B/E/S.

Les entreprises du luxe ont plutôt bien entamé 2010 avec la sortie de récession de l'économie mondiale mais les restrictions budgétaires engagées dans de nombreux pays font craindre un nouveau ralentissement de la demande.

Le numéro un mondial du secteur LVMH (LVMH.PA) doit publier jeudi le résultat de ses ventes au troisième trimestre.

LE TITRE BAISSE

Burberry a mieux traversé la crise que nombre de ses concurrents, grâce à une réduction rapide des coûts, à des suppressions des postes, à une diminution des stocks et à un rétrécissement sa gamme.

Il a depuis repris ses investissements en se concentrant sur les marchés émergents, le commerce en ligne et le prêt-à-porter masculin, ce qui a porté ses fruits.

L'action Burberry, qui a été dopée un moment par des rumeurs de rachat, a gagné environ 75% depuis le début de l'année, surperformant d'environ 45% l'indice Stoxx 600 du secteur européen des biens de consommation .SXQP.

En milieu de matinée, elle abandonne 3,6% à 1.002 pence, certains analystes se demandant si la légère amélioration des perspectives sera suffisante pour poursuivre les gains importants du titre.

"Même si nous envisageons des risques à la hausse d'un point de vue de long terme, nous estimons que les informations positives à court terme ont été largement prises en compte", expliquent des analystes de Citi, soulignant que l'action Burberry se traite avec une prime d'environ 10% par rapport à ses concurrents.

Burberry a précisé que ses ventes à données comparables avaient augmenté de 8% au deuxième trimestre, contre une hausse de 10% lors des trois mois précédents. Il table sur une augmentation de 25% de son espace de vente au second semestre l'essentiel provenant de points de vente rachetés à son franchisé chinois.

Gwénaelle Barzic pour le service français, édité par Danielle Rouquié

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below