12 octobre 2010 / 20:49 / il y a 7 ans

LEAD 3 Intel optimiste pour le T4, de bon augure pour le secteur

* Le CA du T4 prévu à $11,4 mds, plus ou moins $400 mlns

* Le CA du T3 dépasse le consensus

* L'action progressait hors séance

(complété après déclarations du directeur financier)

par Noel Randewich

SAN FRANCISCO, 12 octobre (Reuters) - Intel (INTC.O) a déclaré mardi s'attendre à des ventes et des marges solides au quatrième trimestre, la bonne tenue de la demande des marchés émergents et des entreprises semblant devoir compenser la faiblesse des dépenses des consommateurs, ce qui pourrait permettre au secteur des hautes technologies de terminer l'année sur une note positive.

L'action du numéro un mondial des microprocesseurs gagnait plus de 1% dans les transactions hors séance. Les analystes ont estimé qu'Intel avait donné un ton positif à la saison des résultats dans le secteur alors que certains investisseurs anticipaient des ventes de fin d'année décevantes.

"Nous allons assister à une croissance du marché grand public mais sans doute un peu inférieure à celle à laquelle on pourrait normalement s'attendre", a expliqué à Reuters le directeur financier d'Intel, Stacy Smith.

"J'explique cela par le fait que les consommateurs se restreignent un peu à cause des incertitudes économiques."

Le groupe américain, première grande entreprise mondiale de hautes technologies à publier ses comptes du troisième trimestre, prévoit pour les trois derniers mois de l'année un chiffre d'affaires de 11,0 à 11,8 milliards de dollars, donc en ligne avec le consensus Thomson Reuters I/B/E/S, qui anticipe pour l'instant un CA de 11,32 milliards.

Sa marge brute devrait avoisiner 67%, à quelques points de pourcentage près, contre 66% au troisième trimestre.

Au troisième trimestre, Intel a réalisé un bénéfice net de 2,955 milliards de dollars (2,12 milliards d'euros), soit 52 cents par action, contre 1,86 milliard sur la période correspondante l'an dernier.

(Pour un graphique des résultats:

link.reuters.com/byj28p)

Les analystes tablaient en moyenne sur un bénéfice par action (BPA) de 50 cents.

"Intel a placé la barre assez haut pour les résultats des technos", a commenté Bobby Burleson, analyste de Canaccord Genuity. "Le quatrième trimestre suscitait certaines inquiétudes (...) et les chiffres sont supérieurs à ce qu'attendait le marché."

FAIBLESSE DANS LES SMARTPHONES ET LES TABLETTES

Le groupe avait averti fin août que la faiblesse de la demande des particuliers risquait de peser sur ses résultats (voir [ID:nLDE67Q1GH]); les valeurs du secteur des semi-conducteurs ont néanmoins progressé depuis en Bourse, les investisseurs estimant que le pire est passé pour le secteur. Ils espèrent désormais que ces anticipations seront validées par les résultats.

L'action Intel est monté à 20 dollars dans les transactions hors séance après la publication des trimestriels. Elle avait terminé la séance sur le Nasdaq en hausse de 1,07% à 19,77.

Sur le trimestre juillet-septembre, le chiffre d'affaires du groupe a atteint 11,1 milliards de dollars, dépassant légèrement les attentes du marché, qui le donnaient à 10,99 milliards.

Le marché des ordinateurs individuels a souffert ces derniers mois de la faiblesse relative de la demande aux Etats-Unis et en Europe. Et l'augmentation des stocks de puces et d'autres composants a conduit certains clients à réduire leurs commandes.

La croissance des ventes mondiales de semi-conducteurs pourrait ne pas dépasser 5% l'an prochain si la croissance reste faible, selon le cabinet d'études spécialisé iSuppli.

Intel, numéro un mondial des processeurs pour PC, a bénéficié entre autres au troisième trimestre d'une hausse de 3% par rapport à avril-juin des ventes aux "data centers", les centres de stockage de données, un segment qui assure de meilleures marges que les PC.

Certains investisseurs estiment que le secteur des hautes technologies devrait profiter au quatrième trimestre des dépenses liées aux fêtes de fin d'année, dont une bonne part devrait aller aux smartphones et aux tablettes multimédia, au détriment toutefois des PC.

Or, si les processeurs Intel équipent 80% des ordinateurs individuels du monde, le groupe de Santa Clara peine pour l'instant à s'imposer sur le segment des smartphones et des tablettes, souvent équipées de puces conçues par ARM ARM.L, moins gourmandes en énergie.

Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below