SALON L'Asie a retiré ses complexes au haut de gamme français

vendredi 1 octobre 2010 15h50
 

* PSA et Renault décidés à rester sur le segment D

* Une question d'image et des marges attrayantes

* Renault peut s'appuyer sur Nissan et Daimler

* La Chine permettra à PSA de rentabiliser ses investissements dans les grandes routières

par Gilles Guillaume

PARIS, 1er octobre (Reuters) - Les constructeurs français se sont montrés au Mondial résolus à rester présents sur le segment haut de gamme, une décision que le potentiel de croissance des marchés émergents et de la Chine en particulier a sans doute facilité.

La crise automobile de 2008-2009 a entraîné le gel de plusieurs programmes premium et conduit les analystes à s'interroger sur l'intérêt pour les constructeurs hexagonaux de continuer à investir sur un marché largement dominé par le trio germanique BMW (BMWG.DE: Cotation), Audi (VOWG_p.DE: Cotation) et Mercedes (DAIGn.DE: Cotation).

Alors qu'ils restaient jusqu'ici assez évasifs sur la relance ou la poursuite de leurs projets haut de gamme, PSA et Renault ont tenu au cours des journées presse du salon de l'automobile de Paris des propos semblant indiquer que la question ne se posait plus.   Suite...