Lloyd's of London - Bénéfice réduit de moitié au 1er semestre

mardi 28 septembre 2010 12h30
 

LONDRES, 28 septembre (Reuters) - Les Lloyd's of London ont annoncé mardi une réduction de moitié de leurs bénéfices au premier semestre, conséquence de sinistres tels que le séisme au Chili ou la marée noire de BP aux Etats-Unis.

Le marché londonien de l'assurance a en outre fait savoir que la tendance à la baisse des tarifs devrait se maintenir.

Son bénéfice imposable est revenu à 628 millions de livres (741 millions d'euros) au premier semestre 2010 contre 1,32 milliard un an auparavant.

Les Lloyd's, spécialisés dans la couverture des risques majeurs, précisent que les demandes d'indemnisation n'ont jamais été aussi élevées sur une période semestrielle.

La performance du marché a également été grevée par une baisse de 15% du rendement des placements, conséquence du choix d'investissements plus sûrs mais moins rémunérateurs en période de forte volatilité des marchés financiers.

Le constat des Lloyd's est sensiblement le même que celui dressés par tous les grands acteurs mondiaux du secteur: le réassureur Munich Re (MUVGn.DE: Cotation) évalue ainsi le montant des indemnisations au premier semestre à 70 milliards de dollars, soit plus que sur l'ensemble de 2009.

Les Lloyd's, en concurrence avec Munich Re et Swiss Re RUKN.VX, ainsi qu'avec des assureurs et réassureurs basés aux Bermudes, envisagent d'ouvrir un bureau en Russie, après avoir fait de même en Chine, à Singapour, au Japon et au Brésil, a dit leur directeur financier, Luke Savage.

Les Lloyd's affichent un ratio combiné de 98,7% pour le premier semestre contre 91,6% lors de la période comparable de 2009. Ce ratio exprime le rapport des coûts et indemnisations au revenu des primes. Il traduit une exploitation bénéficiaire lorsqu'il est inférieur à 100%.

(Myles Neligan, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)