Feu vert de TUI au refinancement d'Hapag-Lloyd avant la scission

mercredi 22 septembre 2010 15h16
 

FRANCFORT, 22 septembre (Reuters) - Le conseil de surveillance de TUI (TUIGn.DE: Cotation) a approuvé le plan de refinancement de sa filiale Hapag-Lloyd, qui doit ouvrir la voie à un désengagement du géant allemand du tourisme de son activité de transport de conteneurs, a annoncé mercredi le groupe.

L'accord prévoit l'annulation d'une garantie d'Etat sur 1,2 milliard d'euros de prêts, obtenue pendant la crise, a précisé TUI.

Cette mesure permettra à Hapag-Lloyd, numéro cinq mondial du transport de conteneurs par voie maritime, de reprendre le paiement des intérêts à ses créanciers.

TUI, dont l'autre grande filiale TUI Travel TT.L est le numéro un européen du tourisme, devrait encaisser le mois prochain environ 65 millions d'euros d'intérêts différés et anticipe le remboursement d'un prêt-relais de 227 millions.

TUI avait initialement tenté de vendre Hapag-LLoyd à un consortium d'investisseurs mais la crise financière l'a contraint à renoncer à ce projet et à conserver 43% du capital de sa filiale.

"Nous considérons le refinancement comme un préalable qui permettra à TUI de vendre dès que possible sa participation de 43,3% dans Hapag, si le prix lui convient", a commenté Robert Greil, analyste de Merck Finck.

Des sources avaient déclaré récemment à Reuters que TUI préparait l'introduction en Bourse de sa participation dans Hapag-Lloyd, une opération considérée comme une étape dans une réorganisation qui pourrait aboutir à une fusion entre TUI et TUI Travel.

L'action TUI (TUIGn.DE: Cotation) gagnait 2,94% à 8,6780 euros vers 13h10 GMT alors que l'indice Dax .GDAXI perdait 0,7%.

(Maria Sheahan, Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)