31 août 2010 / 08:49 / dans 7 ans

LEAD 1 Bertelsmann relève ses prévisions grâce à la publicité

* Bond de 50% de l‘Ebit au S1, CA en hausse de près de 4%

* Prudence pour la visibilité du T4

* Le bénéfice net 2010 devrait dépasser 500 mlns d‘euros

FRANCFORT, 31 août (Reuters) - Le groupe allemand de médias Bertelsmann [BERT.UL] a relevé mardi ses prévisions de résultats pour l‘ensemble de l‘année après des semestriels dopés par le rebond du marché publicitaire en Europe et par les mesures de réduction de coûts mises en oeuvre l‘an dernier.

Tout en avertissant que la visibilité pour le quatrième trimestre demeurait faible, le groupe, qui possède entre autres le groupe de télévision et de radio RTL AUDK.LU et l’éditeur Random House, anticipe désormais une hausse de son chiffre d‘affaires et de son bénéfice d‘exploitation annuels alors qu‘il n‘escomptait jusqu’à présent qu‘une stabilité.

“L’économie et en particulier les marchés publicitaires sont plus favorables”, a déclaré le directeur général Hartmut Ostrowski.

Le résultat net 2010 devrait dépasser 500 millions d‘euros alors que le groupe tablait auparavant sur un profit situé entre 400 et 500 millions.

La semaine dernière, son concurrent français Lagardère (LAGA.PA) a relevé son objectif de résultat opérationnel courant pour 2010 à la faveur d‘une poursuite de l‘embellie du marché publicitaire. (voir [ID:nLDE67J1F7])

WPP (WPP.L), première agence de publicité mondiale par le chiffre d‘affaires, a également relevé ses prévisions annuelles, encouragée par la hausse de 3,1% de son chiffre d‘affaires organique sur les sept premiers mois de l‘année grâce à une croissance solide aux Etats-Unis et à de bonnes performances auprès des médias traditionnels. [ID:nLDE67N0U8]

Au premier semestre, le bénéfice avant impôt et charges financières (Ebit) du groupe allemand a atteint 755 millions d‘euros contre 497 millions un an plus tôt. Le chiffre d‘affaires a progressé de 4%, à 7,36 milliards.

Bertelsmann affiche un résultat net semestriel de 246 millions d‘euros, à comparer à une perte nette de 333 millions sur les six premiers mois de 2009.

Le groupe de médias, qui célèbre cette année son 175e anniversaire, tire les bénéfices de la baisse de ses coûts mise en oeuvre l‘an dernier dans toutes ses activités pour compenser la baisse importante du marché publicitaire mondial.

Bertelsmann a dit que sa croissance résultait en grande partie des régies publicitaires de RTL Group et de l’éditeur Gruner + Jahr, ainsi que de Random House, dont l‘activité aux Etats-Unis et celles dans le numérique ont enregistré un développement particulièrement favorable.

La dette financière nette du groupe est ressortie à 2,78 milliards d‘euros à fin juin, soit 800 millions de moins qu‘il y a un an.

Nicola Leske, Marc Angrand et Alexandre Boksenbaum-Granier pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below